MENU
Comparateur de box internet
Comparez les offres des fournisseurs Internet pour faire des économies
Comparer les offres
Partager sur

Le dégroupage, de quoi s’agit-il ?

Pour bien comprendre la notion de dégroupage, il faut tout d’abord savoir que les abonnés sont reliés au central téléphonique le plus proche de chez eux par un réseau de câbles en cuivre que les techniciens appellent boucle locale en cuivre. Ce dernier appartient historiquement à Orange (ex-France Télécom).

Ces nœuds de raccordement aux abonnés (NRA) sont plus de 15 000 en France auxquels sont connectées des branches de réseau de plus grand débit communément nommées autoroutes de l’information.

Mais depuis l’arrivée de fournisseurs concurrents à Orange, la donne a changé. Ne possédant pas le réseau d’Orange, il a fallu qu’ils puissent « emprunter » la boucle locale en cuivre existante afin de pouvoir proposer leurs offres ADSL et VDSL à leurs abonnés. Cette ouverture du réseau historique de téléphonie à la concurrence se nomme le dégroupage.

Le dégroupage de la boucle locale en cuivre consiste alors à intervenir sur chacun des centraux téléphoniques pour y séparer l’abonnement au téléphone des services Internet. Les opérateurs alternatifs remplacent le câblage Internet par leur propre réseau, généralement sous la forme de fibre optique.

Si l’opérateur historique accepte ainsi que ses concurrents installent leurs propres équipements, c’est toutefois en échange du paiement d’un loyer pour chacun des NRA dégroupés.

Les types de zones dégroupées en France

Débuté en 2004, le chantier de dégroupage exige bien évidemment du temps, mais aussi de gigantesques investissements. En toute logique, les opérateurs alternatifs ont en premier lieu porté leurs efforts sur les zones les plus denses en matière de population.

Si le fait d’être raccordé à un centre téléphonique dégroupé permet dès lors à un abonné de choisir entre plusieurs prestataires en ce qui concerne son accès Internet, il doit en effet être également rentable à moyen terme pour le fournisseur d’accès.

À l’heure actuelle, les opérations de dégroupage sont encore loin d’être terminées. Il est de plus probable que les zones les moins peuplées ne soient jamais dégroupées ou du moins pas avant une longue période.

En France, il y a trois formes de dégroupage.

Le dégroupage total

Lorsqu’une zone territoriale est en dégroupage total, le fournisseur Internet s’accapare la totalité des fréquences du réseau cuivre qui relie le domicile jusqu’au central de répartition.

Il assure par conséquent tant la partie téléphonique « voix » par l’intermédiaire du réseau IP que celle Internet (data). En dégroupage total, l’avantage pour vous est de n’avoir qu’une facture à payer (voix + datas), mais aussi de bénéficier d’offres attractives telles que les offres « Triple Play », c’est-à-dire intégrant téléphonie, Internet et télévision.

Bien entendu, pour en profiter, encore faut-il que vous soyez situé dans une zone éligible à l’ADSL ou au VDSL, ce dernier possédant un débit bien plus rapide.

Le dégroupage partiel

En dégroupage partiel, le fournisseur historique conserve la totale maîtrise de la partie téléphonique « voix » alors que la partie Internet est assurée par un des fournisseurs alternatifs présents. Vous aurez donc 2 factures à payer, la première correspondant à l’abonnement et à la consommation téléphonique, la seconde étant celle associée à la souscription de son offre Internet.

En dégroupage partiel, l’abonné peut choisir parmi les nombreuses offres Internet + télévision. Là encore entre en ligne de compte la notion d’éligibilité avec un signal qui doit être suffisamment puissant pour transporter l’ensemble des données.

Le cas des zones non dégroupées

Tous les opérateurs alternatifs ont d’une part débuté les opérations de dégroupage à des dates différentes, mais les réalisent d’autre part à un rythme plus ou moins soutenu.

C’est ainsi que fin septembre 2019 et sur les 15 500 NRA, la situation des opérations de dégroupage était celle-ci :

  • 10 877 dégroupages pour SFR
  • 14 677 dégroupages pour Free
  • 11 876 dégroupages pour Bouygues (en propre + collecte)

Sans surprise, ce sont les départements les plus ruraux qui sont le moins dégroupés. Cette absence de dégroupage ne signifie pas pour autant qu’un abonné qui réside en Lozère dans le Gers ou le Tarn-et-Garonne ne dispose d’aucun choix en matière d’opérateurs.

Ces derniers peuvent en effet louer les réseaux de l’opérateur historique et ainsi proposer leurs offres. Une différence se situe toutefois au niveau de l’abonnement qui est généralement plus cher en zone non dégroupée qu’en zone de dégroupage.

Les zones dégroupées étendues chez Bouygues Télécom

Afin de pénétrer le marché des zones rurales, Bouygues Télécom a passé un accord de partenariat avec Orange. Si vous êtes abonné Bouygues Télécom, les frais supplémentaires sont de 8€ par mois et correspondent aux frais locatifs des équipements d’Orange.

Sachez toutefois que les opérations de dégroupage sont loin d’être terminées et devraient se poursuivre durant encore plusieurs années. Certaines zones aujourd’hui délaissées aujourd’hui par le dégroupage devraient donc en bénéficier au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

zone-degroupee

Les offres de dégroupage chez les opérateurs

Afin de prendre en compte les zones de dégroupage et celles qui ne le sont pas, les opérateurs ont adapté leurs offres tarifaires.

Le dégroupage chez Orange

En tant qu’opérateur historique, Orange supporte logiquement moins de contraintes que ses concurrents puisqu’il n’est pas concerné par le dégroupage. Les offres ADSL d’Orange sont donc identiques quelle que soit la zone de résidence.

Pour l’ADSL seul (sans ligne téléphonique), les offres ADSL/VDSL 2 sont disponibles à partir de 33,99€ par mois. Pour bénéficier de la téléphonie fixe, l’abonné doit payer un supplément d’abonnement de 17,96€ par mois.

Le dégroupage chez SFR

Chez SFR, une seule offre est proposée au prix de 38€ par mois et intègre la box Internet et le téléphone.

Le dégroupage chez Bouygues

Bouygues Télécom propose des accès en zone dégroupée ainsi qu’à des zones dégroupées étendues. Pour les zones dégroupées, l’offre d’abonnement en « Triple Play » est accessible à partir de 17,99€ par mois auxquels il faut ajouter la location de la box, soit 3€ par mois.

Le dégroupage chez Free

L’opérateur Free a fait le choix de proposer les mêmes offres quel que soit le type de zone, que vous soyez en zone de dégroupage total ou en dégroupage partiel. Free propose ainsi quatre offres « Triple Play » à partir de 29,99€ par mois.

Dégroupage et fibre optique : qu’en est-il ?

Le câblage à grande échelle par fibre optique représente sans doute la prochaine étape de l’évolution de l’Internet. Avec cette technologie, la boucle locale de cuivre devient inutile, ce qui résout les problèmes liés au dégroupage. L’abonné pour sa part bénéficierait d’une connexion Internet bien plus rapide en bénéficiant d’un débit très largement supérieur.

Cette technologie nommée FFTH (Fiber To The Home) s’installe progressivement. Début juillet 2019, l’observatoire de l’ARCEP indiquait ainsi que 15,6 millions de logements étaient éligibles à la fibre optique. Au deuxième trimestre 2019, l’ARCEP recensait par ailleurs 6 998 communes réparties sur la métropole et les départements d’outre-mer qui avaient accès à au moins un local équipé en FFTH.

La fibre optique avance également dans les zones moins denses avec un déploiement soutenu par les collectivités locales.

Les opérateurs proposent dès à présent des offres spécifiques fibre, mais qui sont bien entendu réservées aux zones bénéficiant de ce câblage spécifique.

Suis-je en zone dégroupée ?

C’est une question qui se pose nécessairement. Qu’il soit total ou partiel, le dégroupage n’est pas systématiquement exploité par l’ensemble des fournisseurs. Avant de souscrire une offre, il est donc important de savoir si votre zone de résidence est dégroupée ou pas.

Pour vous en assurer, la solution la plus simple est de consulter les cartes de déploiement mises à disposition par les différents opérateurs. Vous serez ainsi informé de la situation actuelle de votre zone, mais aussi de la date de programmation d’un futur dégroupage.

Par la même occasion, vous pourrez prendre connaissance de ce qui vous est proposé en matière d’ADSL, de VDSL et éventuellement de connexion en fibre optique selon votre zone de résidence.

Souscrire un abonnement Internet via lesfurets

Une fois avoir vérifié votre type de zone ainsi que votre éligibilité, il ne vous reste plus qu’à comparer les offres Internet des divers fournisseurs afin de trouver le contrat le plus adapté.

Le conseil d'Hervé !
Le comparateur proposé par lesfurets vous sera d’une aide précieuse car vous aurez non seulement la possibilité de comparer les tarifs mais aussi de souscrire directement en ligne votre nouveau contrat Internet. N’hésitez pas à renseigner vos besoins dans le formulaire dédié afin d’avoir des offres adaptées à votre profil.
Comparer les offres Internet
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres Internet