MENU
Voir tous les articles

Demandeur d’emploi : comment faire face à ses dépenses contraintes ?

Début mars, on comptait 3 591 000 demandeurs d’emploi de catégorie A dans notre pays . Pour les personnes concernées, faire face aux dépenses contraintes s’apparente souvent à un véritable casse-tête.

La perte d’un emploi est synonyme d’une forte diminution de ses moyens financiers. A titre d’exemple, une personne dont le salaire mensuel brut était inférieur à 1 143,30 euros en période d’activité, recevra une aide équivalente au maximum à 75% de ses revenus antérieurs[1]. Ce manque à gagner peut se faire sentir de manière encore plus significative si la personne vit seule ou que son conjoint ne travaille pas. Alors que les Français paient en moyenne 908 euros de dépenses contraintes[2] tous les mois, faire le point sur ces frais pour les faire diminuer devient une priorité.

Logement, la plus grosse partie des dépenses contraintes.

Le logement accapare près de 56% des dépenses contraintes[3]. Après la perte d’un emploi, s’il n’est pas évident de changer rapidement de logement pour faire baisser les 587 euros de loyer mensuel que versent en moyenne nos compatriotes, il est cependant possible d’agir sur les factures de gaz, d’électricité et d’eau.

Les premières coûtent en moyenne 104 euros tous les mois au Français[4]. Maîtriser sa consommation au quotidien pour éviter le gaspillage devient alors une priorité. Pour rappel, 65% de la facture d’électricité correspond à l’utilisation du chauffage. Baisser le thermostat d’un petit degré dans votre logement peut vous faire économiser jusqu’à 10% sur vos factures[5] ! Aussi, vous pouvez temporairement faire une croix sur l’utilisation d’appareils électroménagers gourmands en énergie. Eviter d’utiliser le sèche-linge ou le lave-vaisselle permettra de réduire votre consommation électrique.

Etre plus rigoureux sur votre consommation d’eau vous aidera également à diminuer les 59 euros[6] de facture qu’elle représente en moyenne tous les mois. De plus, vous munir de certains objets utiles et peu coûteux tels que des mousseurs pour équiper vos robinets ou des éco-pastilles pour vos toilettes, vous permettront de diminuer vos besoins en eau.

Assurances, profitez de vos droits pour économiser

Les assurances représentent 18% des dépenses contraintes[7], soit le deuxième poste budgétaire. Première recommandation : faites le point sur vos contrats ! Vous allez peut être découvrir certains doublons de garanties qui plombent inutilement votre budget. C’est par exemple le cas des assurances affinitaires, ces garanties casse, vol ou remplacement à neuf qui vous sont proposées lors de l’achat de produits high-tech ou d’électroménager. Il est en effet fréquent que votre multirisque habitation ou votre responsabilité civile vous couvrent déjà pour ce type de dommages.

Si vous détectez un doublon, n’oubliez pas que vous pouvez profiter de la Loi Hamon pour résilier ces polices à tout moment dès la première année écoulée.

Cette même loi Hamon peut également être un bon moyen de faire des économies sur vos assurances auto et habitation ! Pour rappel, les Français dépensent en moyenne 73 et 59 euros par mois[8] pour ces couvertures. Le fonctionnement est identique : dès la première année écoulée, vous pouvez les résilier à n’importe quel moment pour partir à la recherche de tarifs plus avantageux sur les comparateurs en ligne, tels que LesFurets.com

Réduire les autres dépenses contraintes

Pour les frais de déplacements (environ 12% des dépenses contraintes), moins utiliser votre voiture lorsque c’est possible, vous fera économiser sur les 137 euros[9] par mois que vous coûtent son entretien ainsi que les frais de carburant. De plus, n’hésitez pas à vous adresser au service de transports en commun de votre ville ou de votre région. En effet, ces derniers proposent souvent des tarifs d’abonnements plus avantageux pour les personnes en recherche d’emploi.

Enfin, pour vos forfaits numériques, inutile de cumuler les contrats ! Les Français paient en moyenne 36 euros par mois pour un abonnement internet, 30 euros pour le téléphone fixe, 21 euros pour le mobile et même 38 euros pour la télé [10]!

Comparer les différentes offres sur internet peut être une option. Mais la solution la plus économique se trouve sans doute du côté des offres quadruple play proposées par certains opérateurs et qui regroupent ces 4 forfaits en un seul pour une vingtaine à une trentaine d’euros seulement par mois.

Réduire ses dépenses contraintes dans un contexte de perte d’emploi et de diminution de ses revenus est possible ! Grâce à ces quelques bons plans et le changement de certaines petites habitudes, vous pourrez économiser plusieurs centaines d’euros par an et gérer votre budget mensuel de manière plus sereine.

[1]http://www.dossierfamilial.com/emploi/chomage/allocations-de-chomage-combien-allez-vous-percevoir-57322

[2]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[3]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[4]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[5]http://www.jechange.fr/energie/duale/guides/reduire-facture-chauffage-1314

[6]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[7]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[8]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[9]Etude Odoxa pour LesFurets.com

[10]Etude Odoxa pour LesFurets.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    En savoir plus