Voir tous les articles

Rentrée scolaire : 7 astuces futées pour faire des économies

Cette année, le coût de la rentrée scolaire devrait rester stable et s’élever à 190,24 euros pour un enfant de 6ème. Néanmoins, il existe toujours des moyens de limiter ces dépenses. Explications.

De l’achat des fournitures au renouvellement de la garde-robe, en passant par la souscription d’une assurance scolaire, la rentrée des classes peut peser lourd dans le budget familial. Si vous avez plusieurs enfants scolarisés, les dépenses peuvent même devenir prohibitives.

Mais pas de panique ! Des aides financières sont disponibles pour les plus modestes et les astuces pour réaliser des économies ne manquent pas.

Voici 7 moyens d’y parvenir.

1- Faites le tri dans les fournitures de l’an dernier

Pour faire des économies, commencez par recycler les fournitures de l’année dernière encore en bon état. Pour cela, réservez un après-midi pour vider les trousses et les classeurs, tester les stylos et les feutres, et tailler les crayons. Aussi, n’oubliez pas de regarder du côté des cahiers non terminés. En effet, il vous suffit simplement d’en retirer les pages usagées pour les réutiliser.

2- Pensez aux achats groupés

Acheter en gros est également un bon moyen de diminuer le coût des fournitures. Ainsi, plusieurs associations de parents d’élèves telles que la PEEP ou la FCPE organisent des ventes groupées dans les écoles, collèges ou lycées.

Par ailleurs, des plateformes en ligne, telles que Scoleo.fr ou Rentreediscount.com, vous permettent de commander et vous faire livrer du matériel scolaire, tant que l’établissement où est scolarisé votre enfant est partenaire du site.

3- Privilégiez les marques distributeurs

Bonne nouvelle ! Pour la rentrée 2016, les chaînes de grande distribution semblent s’être livrées à une guerre des prix. Ainsi cette année, opter pour les marques distributeurs devrait être encore plus avantageux. A titre de comparaison, un agenda personnalisé vous coûtera 35 euros, quand il n’en vaudra que 5 pour la version distributeur.

Aussi, n’hésitez pas à acheter vos fournitures par lots ! C’est souvent plus avantageux économiquement et vous disposerez d’un stock pour la rentrée suivante.

4- Achetez les fournitures sur internet

Pourquoi acheter des fournitures neuves quand il est possible de payer moins cher pour des articles d’occasion en très bon état ? Sur certaines plateformes de revente entre particuliers telles que Leboncoin.fr, Cdiscount.com ou eBay.fr, vous pourrez en trouver à des prix intéressants. Aussi, certains sites spécialisés dans la papeterie et les fournitures de bureau comme Top-office.com, proposent des remises pour la rentrée.

Enfin, plusieurs comparateurs de prix en ligne proposent des rubriques « Rentrée 2016 » pour trouver les articles les moins chers, à l’image de Touslesprix.com.

5- Revendez les vêtements usagés de vos enfants !

Les enfants grandissent et les vêtements ne sont rapidement plus à leur taille. Aussi, la rentrée est souvent l’occasion de renouveler leur garde-robe, ce qui vient encore alourdir le budget prévu.

Petite solution : vous pouvez revendre une partie de ces vêtements sur des plateformes collaboratives spécialisées tels que patatam.com ou affairesdeptits.com. Avec l’argent gagné, vous pourrez refaire les armoires de vos bambins.

6- Demandez une aide financière

Plusieurs aides financières sont disponibles pour les familles modestes à l’image de l’Allocation Rentrée Scolaire (ARS) qui s’adresse aux enfants scolarisés de 6 à 18 ans. Le montant de cette dernière varie en fonction des revenus des parents, mais aussi de l’âge des enfants, et peut aller jusqu’à 396, 29 euros pour un enfant de 15 à 18 ans.

Enfin, d’autres aides sont également disponibles à l’image de la bourse des collégiens ou de la bourse des lycéens.

7-  Faites le point sur vos assurances

En tant que parent, vous voulez protéger vos enfants au mieux contre tous les sinistres susceptibles d’arriver à l’école, sur le chemin ou pendant ses loisirs.

Si les contrats multirisques habitation disposent généralement d’une garantie «responsabilité civile familiale» qui couvre également les enfants de l’assuré pendant la période scolaire, des exclusions de garantie peuvent  limiter son niveau de couverture. Par exemple, si votre enfant se blesse tout seul ou qu’il est victime d’un sinistre provoqué par un tiers non identifié, il ne sera pas couvert.

Dès lors, prenez bien le temps de relire votre contrat, et le cas échéant vous pouvez souscrire une assurance scolaire ou extra-scolaire. Même si elle n’est pas obligatoire, elle offre une protection adaptée à votre chère tête blonde pour quelques euros par mois à peine.

Là encore, pour bénéficier de la meilleure offre au meilleur prix, adoptez le réflexe LesFurets.com et comparez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    En savoir plus