Voir tous les articles

Rentrée scolaire : le point sur toutes les aides financières

Plus de 2,8 millions de familles vont percevoir aujourd’hui l’allocation de Rentrée Scolaire (ARS). Cette dernière est l’une des nombreuses aides qui permettent d’alléger la facture de la rentrée scolaire.

Pour les parents, la rentrée scolaire est souvent synonyme de nombreux frais. Les dépenses en fournitures, nouveaux vêtements ou cartables, sont de plus proportionnelles au nombre d’enfants scolarisés.

Et elles peuvent très vite peser lourd dans le budget des familles, notamment les plus modestes ! Heureusement, plusieurs aides financières nationales ont été créées pour soutenir ces dernières et les aider à affronter les dépenses relatives à la rentrée scolaire des enfants de l’école primaire jusqu’au lycée.

L’ARS pour les familles modestes

L’Allocation de Rentrée Scolaire est une aide versée par la CAF aux familles au pouvoir d’achat limité.

Son but : aider financièrement les parents des écoliers, collégiens ou lycéens âgés de 6 à 18 ans et permettre à ces derniers de bénéficier des mêmes chances de réussite que les autres.

En 2016, le processus de demande d’ARS a même été simplifié pour faciliter la vie des parents. La demande peut désormais se faire en quelques clics sur Internet et les familles allocataires de la CAF n’ont plus besoin d’effectuer une demande supplémentaire.

Le montant de l’ARS s’élève à :

  • 364,09 euros pour les enfants de 6 à 10 ans;
  • 384,17 euros pour les enfants de 11 à 14 ans ;
  • 397,49 euros pour les enfants de 15 à 18 ans.

Les bourses d’études

Il n’existe pas de bourse nationale pour l’école élémentaire. Néanmoins, vous pouvez demander la bourse de fréquentation scolaire à l’école élémentaire. Gérée directement par les conseils généraux, ses conditions d’attribution varient d’un département à un autre.

Dans tous les cas, l’enfant doit :

  • être scolarisé en classe élémentaire (du CP au CM2) ;
  • se rendre dans un établissement situé à plus de 3 kilomètres de son domicile ;
  • et être en demi-pension ou en pension.

Pour obtenir cette aide, la demande doit être effectuée en début d’année auprès de la direction de l’école.

Sachez enfin que certaines villes proposent également une aide complémentaire aux familles. Il peut donc être intéressant de vous renseigner directement auprès de votre ville.

De son côté, la bourse des collèges est proposée au niveau national aux parents d’enfants scolarisés entre la 6ème et la 3ème. Son montant dépend des revenus et peut aller de 35 à 150 euros par enfant et par trimestre.

Enfin, la bourse des lycées suit le même schéma que la bourse des collèges, mais s’adresse aux adolescents scolarisés entre le 2nde et la Terminale,  ou en CAP. Bonne nouvelle ! En 2017, le montant de cette prime a été réajusté de 10%. Il s’échelonne sur 6 niveaux entre 144 euros et 306 euros.

Les aides complémentaires

Il existe enfin d’autres aides et fonds sociaux accordés de manière spécifique.

C’est par exemple le cas de la prime à l’internat, automatiquement allouée aux élèves déjà boursiers et scolarisés en collège, lycée ou en établissement régional d’enseignement adapté (EREA). Elle s’élève à 258 euros par an.

Le fonds social pour la cantine permet aux collégiens et lycéens issus de milieux défavorisés de fréquenter la cantine scolaire de leur établissement grâce à une indemnisation totale ou partielle des frais de restauration. Cette aide est gérée directement par les établissements via leur secrétariat ou leur assistance sociale.

Enfin, des aides supplémentaires sont proposées aux lycéens boursiers dans certains cas bien spécifiques. C’est le cas de la prime au mérite proposée aux élèves ayant obtenu une mention « Bien » ou « Très bien » au Brevet des Collèges et entamant un cursus menant au bac.

Aussi, ceux qui s’engagent dans des cursus professionnels peuvent demander la prime d’équipement, destinée aux élèves de 1ère année de certains cursus de CAP, BEP, BTS et de bacs professionnels ou technologiques, ou la prime à la qualification, allouée aux élèves de 2ème année de CAP. Enfin il existe une prime d’entrée en 1ère et Terminale de bac pro ou technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    En savoir plus