MENU

Payer les études supérieures représente une dépense importante. D’après une étude Cofidis/CSA publiée ce lundi 21 mai, un parent sur trois anticipe cette dépense dès l’année de seconde de son enfant. Quand l’épargne ne suffit pas, les familles se tournent vers le crédit conso.

7 118 euros par an et par étudiant

Le poids du savoir universitaire se fait sentir sur le portefeuille. Pendant que les lycéens passent leur baccalauréat, les parents se préparent à payer la poursuite de leur scolarité. Frais de scolarité, logement, dépenses courantes… Comptez en moyenne 7 118 euros par an et par étudiant. Ce chiffre cache cependant de grandes disparités entre les filières. Un étudiant à la fac (6 473 euros par an) coûtera un peu moins qu’un étudiant en BTS (6 870 euros par an).

Les dépenses les plus élevées concernent les étudiants en écoles de commerce (10 735 euros par an) et en écoles d’ingénieurs (9 733 euros par an). Autre élément à prendre en compte, le lieu des études influence beaucoup la facture totale. Par exemple, les loyers s’avèrent en moyenne trois fois plus élevés à Paris (Ile-de-France) que dans le reste du pays. Le budget moyen d’un étudiant y tourne autour de 9 500 euros par an, soit près de 3 000 euros de plus que pour un étudiant en province.

Le crédit conso plus intéressant que l’épargne

Près de huit parents sur dix (79%) anticipent cette dépense. La moitié d’entre eux (55%) procèdent à des arbitrages financiers pour permettre à leurs enfants de poursuivre les études de leur choix. L’épargne familiale ne suffit pas toujours à couvrir les frais pour les ménages les plus modestes. Chez les foyers aux revenus mensuels inférieurs à 4 500 euros, 30% des parents demandent à leur enfant de participer aux frais en prenant un job étudiant.

Ils sont aussi 14% à souscrire un crédit à la consommation. Cette part monte à 16% chez les ménages qui gagnent moins de 1 500 euros mensuels. Le recours au crédit conso s’intègre parfois  dans une stratégie financière réfléchie. Taux d’intérêt attractif, prêt garanti par l’Etat, mini-emprunt à taux zéro… Les étudiants jouissent de conditions d’emprunt avantageuses. 27% des sondés considèrent le crédit conso « financièrement plus intéressant que de se servir de leur épargne personnelle ».

Comparer les devis de crédit conso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis de crédit conso