MENU

Don, location ou encore prêt : ces modes de consommation sont recommandés par l’association Zero Waste France. Pour inciter les consommateurs à ne plus systématiquement acheter leur produit, l’association lance son défi « Rien de neuf ? ». « L’idée est de mettre en lumière d’autres manières de consommer en ayant davantage recours à l’emprunt, la réparation ou encore le prêt », explique Chloé Rochard, chargée de la mobilisation citoyenne pour les démarches zéro déchet.

Des processus de fabrication trop polluants

Avec ce défi, Zero Waste France sensibilise le grand public à la surconsommation de ressources comme les matières premières, l’eau ou encore l’énergie dans le processus de production des équipements du quotidien. En effet, le cycle de vie qu’un produit ne commence pas à partir de son achat.

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) retrace le parcours de la vie d’un produit.

  • Extraction des matières premières
  • Fabrication
  • Transport
  • Distribution
  • Consommation

À chacune de ces étapes, le produit est une source de détérioration de l’environnement. Conséquences : changement climatique, épuisement des ressources fossiles et minérales, consommation de ressources énergétiques, pollution et dégradation des eaux douces ou encore épuisement des réserves naturelles d’eau.

Le défi concerne les produits du quotidien

Vêtements, meubles ou encore électroménager : ces produits quotidiennement utilisés peuvent avoir une seconde vie. C’est le message que souhaite véhiculer l’association Zero Waste France. En adoptant des réflexes comme le don ou l’emprunt, les consommateurs peuvent limiter l’impact de la surconsommation sur l’environnement.

Pour illustrer, prenons l’exemple le parcours de fabrication d’un jean et son impact sur l’environnement. Avant d’arriver dans votre armoire, votre jean peut parcourir des dizaines de milliers de kilomètres. Selon l’Ademe, voici les étapes :

  • Culture du coton : pour produire un jean, la matière première utilisée est le coton. Les champs sont irrigués et aspergés d’engrais et de pesticides. Ce qui peut entraîner l’assèchement des lacs et la pollution de la terre et de l’eau. Après le riz et le blé, le coton est le 3ème consommateur d’eau d’irrigation d’eau, d’après l’Ademe. L’inde, la Chine, les États-Unis ou encore le Pakistan figurent parmi les pays producteurs de coton.
  • La filature et le tissage: il s’agit d’une étape consommatrice d’énergie électrique. Elle est source d’importantes émissions de gaz à effet de serre. Pour entretenir les machines, les producteurs utilisent des lubrifiants et des huiles minérales dérivés du pétrole. Les fils de coton sont enrobés de produits d’encollages et humidificateurs. Lorsqu’ils sont lavés, les résidus se retrouvent dans les eaux usées.
  • La teinture : une importante quantité d’eau et de subsistances chimiques est utilisée au cours de cette étape. Lorsque les eaux usées sont rejetées sans épuration, elles polluent l’univers naturel.
  • Le traitement : délavé, blanchit ou encore usé : le jean répond à une certaine tendance qui nécessite l’utilisation de produits chimiques (soude, amidon, chlore, résines synthétiques,). Ces modes de traitement sont gourmands en énergie et en eau.
  • L’entretien : le lavage, le séchage et le repassage de jean ont des conséquences néfastes sur l’environnement en matière d’eau et d’énergie. Conséquence : émissions de gaz à effet de serre.
  • La fin de vie d’un jean : lorsque vous jetez votre jean à la poubelle, il se retrouve brûler avec les ordures ménagères. Les déchets textiles ne s’arrêtent pas au tissu. Il faut y ajouter les accessoires (boutons, fermetures, ornements) qui sont en métal, plastique…

Au lieu de jeter vos vêtements, vous pouvez les recycler en les customisant ou en leur donnant un style vintage. Et, cette alternative est valable pour un tas d’autres produits du quotidien.

Si vous souhaitez relever le défi « Rien de neuf ? », rejoignez les 11 000 participants qui se sont déjà inscrits !

 

 

 

 

 

Comparer les devis de crédit conso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis de crédit conso