MENU

Que signifie être en situation d’interdit bancaire ?

Il faut distinguer trois grandes catégories d’interdit bancaire.

  • Le Fichier Central des Chèques (FCC).

Les personnes qui émettent des chèques sans provision sans couvrir la somme émise sont incluses dans ce fichier. Ce qui signifie qu’elles n’auront plus le droit d’émettre des chèques pendant une période de 5 ans. Néanmoins, lorsqu’elles régularisent leur situation, leur banque doit réclamer à la Banque de France de lever l’interdiction bancaire dans les 10 jours ouvrés.

Dans cette catégorie, la Banque de France note une baisse en 2015 par rapport à l’année 2014. L’institution bancaire comptait respectivement 1 624 495 personnes fichées contre 1 706 684.

  • Le Fichier National des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP).

Les personnes qui figurent dans cette catégorie sont les emprunteurs qui n’ont pas payées des mensualités de crédit. En effet, lorsqu’un retard dans le remboursement d’un crédit se produit, la banque est dans l’obligation de signaler l’incident à la Banque de France. L’emprunteur dispose alors de 30 jours pour régulariser sa situation. Pour être en règle, il devra s’acquitter des sommes dues dans un délai de 30 jours.

D’après les données de la Banque de France, le nombre de ces incidents a stagné entre 2014 et 2015.   

  • Le Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI).

De la déclaration de perte ou vol de chèques à l’opposition pour perte ou vol de chèques : ce fichier est une base de données qui regroupe des coordonnées bancaires.

Peut-on contracter un prêt personnel en situation d’interdit bancaire ?

Légalement, le fait d’apparaître sur la liste des fichiers d’interdit bancaire ne correspond pas à la fin de l’accès au crédit. Chaque banque définit ses propres critères d’attribution de prêt personnel. Plusieurs facteurs, comme les ressources financières ou encore la capacité de remboursement, entrent en ligne de compte. L’inscription au FICP n’est qu’un élément parmi d’autres. Il n’en demeure pas moins qu’un crédit engage son emprunteur à le rembourser.

Face à un candidat en situation d’interdit bancaire, les banques seront d’autant plus exigeantes. Pour cela, l’emprunteur devra apporter des garanties irréfutables ( excluant de fait les crédits sans justificatifs ). Par exemple : si ce dernier est propriétaire, il peut mettre son logement en garantie. En cas de défaut de paiement, le créancier pourra mettre en vente le bien immobilier et se rembourser sur le prix de vente.

Comparer les devis de crédit conso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis de crédit conso