Comparateur crédit consommation
Financez votre projet avec notre comparateur de crédit conso
Comparer
Partager sur

Quel est le coût des travaux de rénovation d’une maison ou d’un appartement ?

Avant de vous lancer, il faut estimer le coût des travaux : cela vous permettra de réfléchir sereinement aux meilleures options de financement pour vos travaux de rénovation.

Pourquoi se lancer dans ce type de travaux ?

La question se pose avant toute chose. Quel objectif cherchez-vous à atteindre en rénovant votre maison ou votre appartement ? Est-ce une affaire de confort : vous souhaitez améliorer les conditions de vie dans votre résidence principale ou secondaire, par exemple en rationalisant l’espace ?

Avez-vous l’intention de réaliser des travaux dans le cadre d’un achat immobilier, c’est-à-dire faire l’acquisition d’un bien à rénover ? Est-ce que votre projet concerne un bien immobilier à mettre en location (avec, le cas échéant, des obligations à respecter en matière de normes) ?

De fait, le coût des travaux, donc votre plan de financement de rénovation, dépend en grande partie de la nature de votre projet.

Comment estimer le coût de votre projet ?

A présent, vous devez fixer la liste des travaux à réaliser. Pour cela, commencez par évaluer la nature des changements qui s’imposent dans votre logement.

  • Pour un simple rafraîchissement ou aménagement du logement (peinture, revêtement de sol, décoration…), comptez entre 100 et 300 € du m2.
  • Pour une rénovation complète (réfection totale d’une pièce d’eau, modification du réseau électrique ou de la plomberie, etc.), comptez entre 500 et 1 100 € du m2.
  • Pour des travaux d’amélioration des performances énergétiques (réfection de l’isolation thermique, installation d’un équipement écologique, changement des fenêtres…), comptez entre 200 et 400 € du m2 en fonction de la classe énergétique visée (D ou B).
  • Pour une rénovation lourde (modifications structurelles, refonte complète de l’installation électrique ou de gaz…), comptez entre 1 000 et 1 500 € du m2.
À partir de là, vous pouvez déterminer s’il faut faire appel à un professionnel (artisan, entreprise, architecte) ou si vous pouvez vous débrouiller seul. Il sera important de le savoir au moment de choisir un crédit de rénovation maison !

Comment financer ses travaux de rénovation ?

Entretenir et faire évoluer les logements anciens afin qu’ils suivent les dernières normes en matière de sécurité et d’énergie est un enjeu majeur. C’est pourquoi l’État a mis en place un certain nombre d’aides au financement pour la rénovation d’une maison ancienne ou d’un appartement vieillissant. Avant d’envisager des prêts à la consommation, il peut être utile de savoir de quelle somme vous pouvez bénéficier via les dispositifs gouvernementaux, afin d’évaluer si vous pouvez réduire le capital emprunté. Quelles sont ces aides ?

Les aides à la rénovation

Pour financer des travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier de différents coups de pouce.
Au moment de l’achat du bien immobilier, il y a le prêt à taux zéro dans l’ancien : un crédit rénovation sans aucun intérêt à verser, accordé sous conditions de ressources, pour des travaux représentant au moins 25 % du coût total de l’opération, uniquement dans les zones B2 et C. Il fait partie des crédits les plus avantageux et peut intervenir en complément d’un emprunt classique auprès d’une banque.

Pour des travaux dans votre propriété :

  • L’aide « Habiter mieux sérénité » de l’Anah : elle est proportionnelle au montant des travaux jusqu’à 18 000 €, réservée aux ménages modestes
  • Le crédit Action Logement : réservé aux salariés du secteur privé pour financer jusqu’à 100 % des travaux dans la limite de 10 000 €
  • La TVA réduite à 10 % : applicable à l’intervention d’un professionnel
  • Les aides de la CAF à ses bénéficiaires : un crédit à la rénovation à taux avantageux pouvant couvrir jusqu’à 80 % des dépenses engagées, dans la limite de 1 000 € environ
  • Les aides des collectivités locales : découvrez quelles aides sont proposées dans votre région sur cette carte.

Ces aides sont toutefois limitées : elles couvrent seulement une partie des dépenses, tous les travaux ne sont pas éligibles, certaines aides sont susceptibles de concerner seulement les propriétaires et dans beaucoup de cas, les primes sont versées après la réalisation du chantier. Le recours à un crédit de rénovation maison ou appartement s’avère donc nécessaire.

Profitez d'un crédit à la consommation au meilleur taux
Je compare

Les aides dédiées à la rénovation énergétique

Il existe également toute une batterie d’aides réservées aux travaux d’amélioration de la performance énergétique :

  • L’éco-PTZ ou éco prêt à taux zéro (même fonctionnement que le prêt à taux zéro à l’achat, mais dédié aux travaux) pouvant aller jusqu’à 30 000 €
  • MaPrimeRénov’ : le successeur du crédit d’impôt pour la transition énergétique, offrant des aides variables
  • La prime énergie (dans le cadre des certificats d’économie d’énergie)
  • La TVA à 5,5 % sur les travaux pris en charge par un professionnel
  • Une exonération temporaire de taxe foncière dans certaines collectivités.

Là encore, ces aides peuvent compléter la souscription d’un crédit pour la rénovation de votre appartement ou de votre maison.

Financement des travaux dans une résidence secondaire : qu’est-ce que ça change ?

Si vous envisagez de réaliser des travaux dans votre résidence secondaire, sachez que la plupart des aides citées plus haut ne s’appliquent pas : elles sont, la plupart du temps, réservées aux résidences principales. Seules les aides à la rénovation énergétique (éco-prêt à taux zéro, TVA à 5,5 %, prime énergie…) sont éligibles aux travaux concernant une résidence secondaire.

Pour des améliorations hors énergie, vous devrez donc en passer obligatoirement par la solution du crédit travaux pour rénovation d’une maison ou d’un appartement, si vous ne disposez pas des fonds nécessaires.

Quel type de crédit rénovation maison ou appartement choisir ?

Vous avez décidé de recourir à la solution du crédit pour votre rénovation de maison ou d’appartement. Il existe différents types de prêts à la consommation : comment choisir l’emprunt le plus adapté et trouver la meilleure offre ?

Quel crédit choisir ?

Quelles sont vos options dans le cadre d’un crédit pour rénovation ?

  • Le prêt travaux affecté sert à financer des travaux de rénovation et rien d’autre, et nécessite de présenter des justificatifs. Ce type de crédit de rénovation maison ou appartement permet d’emprunter jusqu’à 75 000 euros. Il implique de passer par une entreprise du bâtiment, puisque vous devez être en mesure de fournir les factures afin de débloquer le capital prévu.
  • Le prêt personnel non affecté sert à financer des travaux sans justificatifs. C’est l’option idéale si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur et que vous envisagez de prendre en charge vos travaux. Vous pouvez emprunter jusqu’à 75 000 euros.
  • Le prêt immobilier : c’est la solution privilégiée lorsque le coût des travaux excède 75 000 euros, ou si votre projet s’inscrit dans le cadre d’un achat immobilier. Dans ce dernier cas, le montant des travaux est intégré au crédit souscrit pour l’acquisition du bien. Cela suppose néanmoins de présenter des devis et des justificatifs de dépenses, et il n’est pas possible d’effectuer les travaux soi-même.

Pour choisir le bon crédit, tenez compte du montant des travaux, et de l’intervention ou non d’un professionnel. Mais aussi du moment où vous réalisez les travaux : suite à l’achat d’un bien à rénover, ou pour effectuer des changements dans votre propriété actuelle.

Comment trouver le bon crédit rénovation ?

Il ne vous reste plus qu’à identifier la bonne offre de crédit pour rénover votre appartement ou votre maison. Pour cela, vous pouvez réaliser une simulation de prêt travaux sur lesfurets, en choisissant « Crédit travaux » parmi les types de crédits proposés si vous souhaitez bénéficier d’un prêt affecté ou « Prêt personnel » si vous souhaitez être libre d’utiliser les fonds sans présenter de justificatif.

Pour utiliser cette calculette, vous devez simplement connaître la somme que vous avez besoin d’emprunter et la durée de remboursement souhaitée. Nous indiquons par défaut un TAEG moyen constaté (taux annuel effectif global) : cet indicateur correspond aux frais annexes au crédit (par exemple, les frais de dossier exigés par une banque, les frais de garantie, l’assurance emprunteur qui vous couvre dans le cadre de votre contrat). Cela vous permet d’avoir une idée du coût global de l’emprunt.

A partir de ces éléments, la simulation estime les mensualités que vous aurez à rembourser chaque mois. Gardez en tête qu’il faut éviter de dépasser un taux d’endettement de 33% en prenant en compte vos autres crédits éventuels : en d’autres termes, vos revenus doivent être trois fois supérieurs aux mensualités cumulées de vos différents prêts en cours.

Vous n’avez plus qu’à faire le bon choix de crédit pour votre rénovation de maison ou d’appartement !

Comparer les devis de crédit conso
Partager sur
Comparer les devis de crédit conso