Comparateur crédit consommation
Financez votre projet avec notre comparateur de crédit conso
Comparer
Partager sur

Combien coûte un monte-escalier ?

Le prix d’un monte-escalier dépend de plusieurs éléments. Le plus important d’entre eux est le type d’escalier permettant de faire le lien entre deux étages. Il existe ainsi une forte disparité de prix entre l’installation d’un monte-escalier pour un escalier droit « classique », et un monte-escalier pour des escaliers en colimaçon ou hélicoïdaux plus complexes. Comptez, en moyenne :

  • Aux alentours de 3 500 € pour un monte-escalier mis en place sur un escalier droit.
  • Aux alentours de 8 000 € à 10 000 € pour l’installation d’un monte-escalier sur un escalier tournant.

Le budget peut être supérieur si l’installation implique, au préalable, de rénover des escaliers en mauvais état afin qu’ils accueillent un rail en toute sécurité.

D’autres éléments peuvent également faire varier le prix d’un monte-escalier. Avant de vous intéresser aux solutions de financement d’un monte-escalier, sachez que le prix d’un monte-escalier peut également évoluer en fonction :

  • Du type de monte-escalier : fauteuil ou siège
  • Du niveau de confort souhaité : les fabricants proposent différentes options comme un repose-pied, le contrôle à distance du monte-escalier à l’aide d’une télécommande, etc.
  • Du niveau de gamme du fauteuil, avec des finitions et des options plus ou moins chères (assise en cuir, détection d’obstacles, etc.).
Ces équipements sont aujourd’hui un concentré de technologie : par exemple, ils sont conçus pour continuer à fonctionner même en cas de coupure électrique, permettant à toute personne de préserver l’accessibilité de son domicile à chaque instant !

Comment choisir un monte-escalier ?

De façon évidente, le type d’escalier présent dans l’habitation est le premier élément à prendre en compte pour choisir un monte-escalier. Il est néanmoins loin d’être le seul. Vos exigences en termes de confort, de sécurité, de qualité des matériaux font également partie des éléments qui vous aideront à choisir un monte-escalier. Parfois, c’est votre santé elle-même qui guidera aussi le choix : afin de favoriser l’accessibilité et la mobilité, vos équipements devront être adaptés à vos capacités (avec, par exemple, une manette facile à manipuler).

Réaliser plusieurs devis pour connaître le prix d’un monte-escalier

Comme pour d’autres équipements ou d’autres travaux dans la maison, il est vivement recommandé de réaliser plusieurs devis avant de choisir et financer un monte-escalier. Les professionnels du secteur n’appliquent pas tous les mêmes tarifs et leur conseil sera précieux pour choisir le bon équipement. De plus, en prenant le temps de comparer les prix, vous éviterez souvent de l’achat d’un monte-escalier trop cher.

On vous proposera également différentes solutions selon la configuration de la résidence principale ou secondaire que vous équipez : fauteuil, siège élévateur, etc.

Les aides pour financer un monte-escalier

Avec un coût de plusieurs milliers d’euros, l’installation représente un investissement certain, en particulier pour ceux qui ont de faibles revenus et pour les seniors qui disposent d’une petite retraite.

Heureusement, il existe, en France, des subventions et aides destinées à prendre en charge une partie du financement d’un monte-escalier. Parmi les principales aides financières pour l’achat d’un monte-escalier, on peut relever :

  • La PCH (prestation de compensation du handicap), attribuée par la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) de votre lieu de résidence
  • Les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), avec la subvention Habiter Facile
  • Le taux de TVA réduit à 5,5 %
  • Le prêt conventionné immobilier (PC) pour les travaux d’adaptation du logement
  • Le crédit d’impôt.

Exclu de la liste des produits et des prestations (LPP) de la Sécurité sociale, le monte-escalier n’ouvre aucun droit à une aide financière de la part de la caisse d’assurance maladie ou de la mutuelle. Dans certaines situations (installation d’un monte-escalier à la suite d’un accident par exemple), certaines compagnies d’assurance peuvent participer au financement du monte-escalier dans le cadre des travaux d’aménagement du logement. Ceci, à condition d’avoir souscrit le bon contrat.

Profitez d'un crédit à la consommation au meilleur taux
Je compare

Des aides au financement d’un monte-escalier soumises à des conditions

La plupart des subventions destinées à financer un monte-escalier imposent des conditions d’éligibilité, parmi lesquelles un plafond de ressources, des conditions de handicap (reconnaissance officielle d’un taux d’invalidité) ou encore des conditions de logement (être propriétaire d’un logement de plus de 2 ans, etc.).

La subvention « Habiter Facile » de l’Anah fait par exemple la distinction entre les personnes aux ressources modestes et les personnes aux ressources très modestes. La prise en charge financière varie de 35 % du montant total HT (dans la limite de 7 000 €) pour les premières, à 50 % du montant total HT (dans la limite de 10 000 €) pour les secondes. La PCH (prestation de compensation du handicap) ne fixe aucune condition de ressources, une participation financière est toutefois réclamée pour les personnes handicapées dont les revenus excèdent 27 033,98 € par an.

Pour en bénéficier, il est nécessaire d’être âgé de moins de 60 ans et de rencontrer une difficulté absolue pour réaliser une activité du quotidien, ou une difficulté grave pour accomplir deux activités du quotidien, la notion d’autonomie est donc déterminante.

Souscrire un crédit travaux pour le financement d’un monte-escalier

Bien qu’importantes, les aides et subventions versées pour le financement d’un monte-escalier ne permettent pas toujours de couvrir l’intégralité des dépenses. Comment financer un monte-escalier lorsqu’on ne dispose pas de l’apport personnel nécessaire pour combler cet écart entre prix des travaux et aides accordées ? La réponse est simple : avec un crédit travaux ! Concrètement, le crédit travaux vous permet d’emprunter de l’argent à votre banque (ou à un organisme de crédit) afin de financer le monte-escalier.

À noter qu’il s’agit là d’un crédit travaux « affecté », et non d’un prêt personnel. Dans ce type de cas, vous aurez à justifier le montant emprunté au titre du crédit travaux avec des factures émises par des professionnels. Comme tout crédit ou prêt classique, il est par ailleurs important de prendre en compte plusieurs éléments avant de souscrire un crédit travaux, et en particulier :

  • Le taux du crédit travaux
  • Le montant des mensualités
  • Votre capacité de remboursement.

Il s’agit ici d’évaluer la somme à rembourser mensuellement pour le financement du monte-escalier, sans que celle-ci vous mette en difficulté financière.

Obtenir une simulation de votre crédit travaux pour un monte-escalier

Vous pouvez effectuer une simulation de crédit travaux en ligne avec lesfurets, afin d’estimer les caractéristiques de votre crédit travaux. En quelques clics, vous obtiendrez une idée précise du montant des mensualités à rembourser en fonction du coût de votre projet, de la durée de remboursement et du taux de crédit travaux. À vous ensuite de faire évoluer les variables, pour que la mensualité à rembourser corresponde à vos capacités de remboursement. Vous pourrez ainsi financer sereinement ce projet si important pour votre mobilité !

Comparer les devis de crédit conso
Partager sur
Comparer les devis de crédit conso