Comparateur crédit consommation
Financez votre projet avec notre comparateur de crédit conso
Comparer
Financer ses travaux de rénovation énergétique

Quels travaux d’économie d’énergie viser ?

Rares sont les propriétaires de logement qui peuvent se vanter d’avoir éliminé tout pont thermique. En effet, les logements et notamment les plus anciens connaissent d’importantes déperditions de chaleur. Par la toiture, par le sol, par les murs ou par les fenêtres, l’isolation peut toujours être renforcée.

Si vous avez acheté votre bien récemment, le vendeur a dû vous fournir le diagnostic de performance énergétique (DPE). Le diagnostiqueur analyse le logement, lui attribue deux notes et propose les investissements utiles pour améliorer la gestion de l’énergie.

Aussi, avec 30% de déperdition de la chaleur par les combles, un renforcement de l’isolation à ce niveau est souvent préconisé. Lorsque la maison est ancienne et que sa façade est dégradée, une isolation des murs par l’extérieur permet de conjuguer performance énergétique et ravalement de façade.

Lorsque la maison est construite sur un vide sanitaire, la pose d’un isolant permet de limiter les déperditions par le plancher. Et si cela représente un budget onéreux, le remplacement de vieilles menuiseries par des fenêtres double ou triple vitrage permet assurément de réduire la consommation énergétique de votre résidence. Autant de travaux assez coûteux, qui nécessitent la plupart du temps de recourir à un crédit pour des économies d’énergie.

Mais les travaux de rénovation énergétique ne concernent pas uniquement l’isolation. Un prêt pour des travaux d’économie d’énergie peut également être contracté pour remplacer son système de chauffage, par exemple. Installer des panneaux solaires, s’équiper d’un chauffe-eau thermodynamique pour produire de l’eau chaude sanitaire, faire poser une pompe à chaleur géothermique sont autant de travaux qui favorisent la transition énergétique. De nombreux équipements sont aujourd’hui capables de vous procurer à la fois plus de confort à l’intérieur de votre résidence, et aussi des réductions sur votre facture d’électricité, de gaz ou de fioul significatives, en gardant à l’esprit que tous ces travaux sont bons pour réduire votre empreinte énergétique.

Quelles aides permettent de financer les travaux de rénovation énergétique ?

Le financement de travaux de rénovation énergétique peut être accompagné par l’État qui propose des aides à la transition énergétique dans le but de lutter contre le dérèglement climatique.

Celle qui est la plus sollicitée par les Français, c’est MaPrimeRénov’, venue remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Cette prime est accessible à tous les propriétaires qui lancent des travaux de rénovation énergétique dans des résidences secondaires construites depuis plus de deux ans. Le montant de la prime dépendra des travaux engagés bien sûr, mais aussi des ressources du foyer. Elle peut être versée pour des travaux d’isolation, l’installation d’un système de chauffage, et également pour réaliser un audit énergétique, déposer une cuve à fioul, installer une VMC ou encore des protections contre le rayonnement solaire.

Et pour réduire le coût d’un prêt pour des travaux de rénovation énergétique, l’État propose également un éco-prêt à taux zéro (ou « éco-PTZ »). Concrètement, si vous vous engagez dans des travaux d’isolation ou d’installation de chauffage ou de production d’eau chaude dits écologiques, vous pourrez obtenir un crédit sans intérêts, d’où l’appellation « prêt à taux zéro ». Le PTZ pourra atteindre 30 000 € si au moins trois travaux à vocation écologique sont réalisés.

Plusieurs conditions doivent toutefois être respectées. L’intervention doit être réalisée par un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE) et, là encore, le bien doit être une résidence principale dont la construction a été achevée depuis plus de deux ans.

Subventions de l’Anah, certificats d’économie d’énergie et divers coups de pouce peuvent également venir en déduction du montant de vos travaux de rénovation énergétique.

Pourquoi souscrire un prêt pour travaux économie d’énergie ?

Les équipements et travaux d’isolation dont nous parlons (panneaux solaires, pompes à chaleur, isolation des murs extérieurs…) restent très coûteux. À moins de disposer d’importantes économies destinées à rénover son logement, il est quasiment impossible d’en profiter. Or, si vous attendez d’avoir économisé suffisamment d’argent pour financer ces travaux, vous ne pourrez pas profiter des bienfaits de ces travaux en termes de confort et d’économie avant plusieurs années.

Souscrire un crédit pour des travaux d’économie d’énergie permet de faire réaliser les travaux immédiatement. Dans l’établissement du plan de remboursement de votre prêt pour travaux d’économie d’énergie, vous pourrez alors intégrer une baisse de votre facture électrique, par exemple.

Admettons que vous équipiez votre logement de panneaux solaires, et que vous les associez à une pompe à chaleur : vous baisserez drastiquement votre consommation d’énergie, et pourrez même revendre votre électricité. Ainsi, avec les aides mises en place par l’État, vous pourriez rentabiliser très rapidement votre investissement.

Comment choisir son prêt pour travaux économie d’énergie ?

Les travaux de rénovation énergétique peuvent revêtir des réalités financières très diverses. Autant une isolation de combles peut, avec les dispositifs actuels, ne rien vous coûter, autant une installation d’une pompe à chaleur air-eau avec des unités dans chaque pièce de la maison peut représenter un investissement de plus de 15000 €.

Face à ce type de montant, la réalisation des travaux implique bien souvent de trouver un financement, en particulier si vous n’êtes pas éligibles à certaines aides ou au prêt à taux zéro.

C’est bien sûr dans ces conditions que s’impose le crédit pour travaux d’économie d’énergie. Il faut savoir qu’il existe différents types de prêts : en fonction du capital que vous souhaitez emprunter, vous allez devoir choisir le bon !

Jusqu’à 8000 €, un prêt personnel suffit. Celui-ci a l’avantage de vous laisser toute latitude dans le déroulement des travaux. En effet, vous pouvez utiliser librement le financement débloqué et rembourser le prêt sur une durée relativement courte (souvent 5 à 10 ans maximum).

Si votre projet porte sur un montant supérieur, il faudra s’orienter vers un prêt travaux, qui sera débloqué une fois la facture de l’entreprise présentée.

Pour que votre dossier de financement soit solide et pour prendre les bonnes décisions, ne vous limitez pas à regarder la nature des prêts. Il est tout aussi important de s’intéresser au taux d’intérêt proposé par la banque ou l’établissement financier. C’est le taux annuel effectif global (TAEG) que vous devrez comparer afin d’obtenir la meilleure offre financière, un taux qui correspond au coût des différents frais associés au crédit, comme les frais de dossier, de garantie ou le coût de l’assurance emprunteur. Plus le taux est bas, moins vous aurez d’intérêts à payer.

C’est pourquoi il est toujours conseillé de réaliser une simulation de crédit économies d’énergie : à partir des devis obtenus de la part des artisans et de la durée de remboursement souhaitée, vous pouvez évaluer le montant de vos mensualités et, si vous le souhaitez, déposer un dossier auprès de nos partenaires.

De manière générale, retenez que pour diminuer le coût total du crédit, il est souvent conseillé de limiter la période de remboursement. Il est parfois préférable d’augmenter un peu les mensualités, quand on sait que l’on va réaliser des économies par ailleurs. Une banque prend en effet moins de risques à prêter sur une période courte et vous offre souvent en conséquence des conditions plus avantageuses, que ce soit en termes d’assurance ou de taux.

Enfin, si vous n’avez pas soldé votre prêt immobilier, n’oubliez pas que vous ne pourrez pas dépasser un taux d’endettement global de 33 %. En clair, vos revenus doivent être au moins trois fois supérieurs à l’ensemble de vos crédits en cours et envisagés. C’est, bien sûr, une assurance pour la banque que vous pourrez rembourser votre emprunt… mais c’est également un moyen pour vous de garder la maîtrise de votre budget au quotidien !