Comparateur crédit consommation
Financez votre projet avec notre comparateur de crédit conso
Comparer
Partager sur

Combien coûte l’agrandissement d’une maison ?

Déterminer préalablement la nature des travaux de construction

Avant d’étudier le prix de vos travaux et de définir quel prêt pour l’extension de maison sera nécessaire et sur quelle durée, il faut déjà préciser les contours du chantier. Car réaliser des travaux d’agrandissement dans son logement implique de gagner en surface habitable, mais cela peut se faire de diverses manières et poursuivre différents objectifs.

Vous pouvez créer un garage, ou un studio attenant ou indépendant (en bois ou en parpaings, container…). Généralement, ces idées sont concrétisées au sol. Il faut toutefois respecter les règles du plan local d’urbanisme et disposer de l’espace nécessaire. Une des solutions les moins onéreuses consiste à aménager les combles, puisque cela ne nécessite pas de lourds travaux, contrairement à la solution de la surélévation de l’habitation, qui permet d’ajouter un étage. Lorsqu’il s’agit uniquement de gagner de la place sans aménager de nouvelle pièce à vivre, certains optent parfois pour un aménagement de cave. Enfin, la création d’une véranda, à condition qu’elle soit bien isolée, peut également être perçue comme une extension de maison.

Les prix des diverses solutions pour agrandir son logement

Le projet étant, quelle que soit la solution retenue, assez coûteux, le recours à un crédit extension de maison risque de s’imposer pour boucler votre financement. Vous allez pouvoir le vérifier en découvrant les tarifs moyens pratiqués pour ce type d’agrandissement.

Type d’extension Prix moyen au m²
Création d’une pièce en bois 900 €
Création d’une pièce en parpaing 1 400 €
Installation d’un container 3 500 €
Surélévation du logement 1 500 €
Aménagement des combles 1 000 €
Création d’une véranda 1 500 €

Rappelons qu’il s’agit ici d’un coût moyen, qui peut nettement baisser ou augmenter en fonction de nombreux paramètres. À commencer par le choix des matériaux, l’entreprise sélectionnée, la nécessité de recourir aux services d’un architecte ou à des travaux de démolition ou de préparation de terrain, le nombre et la qualité des menuiseries… Plus vous serez ambitieux en termes de surface et de qualité des finitions, plus le besoin d’un prêt pour extension de maison se fera sentir.

Peut-on prétendre à des aides pour construire une extension de maison ?

Les aides à la transition énergétique

La plupart des aides mises en place par l’État concernent la transition écologique. Aussi, un agrandissement de la surface de sa résidence ne peut pas être un motif pour solliciter une aide. En revanche, avant de souscrire un crédit pour une extension de maison et de lancer les travaux, il convient de vérifier que vous ne pouvez pas être éligible malgré tout à ce type d’aide.

En effet, si vous aménagez vos combles ou créez une pièce en plus et que vous en profitez pour revoir tout le système de chauffage de la maison, choisir une solution peu gourmande en énergie (pompe à chaleur, chauffage solaire, chaudière à granulés…) vous permettra de bénéficier de MaPrimeRénov’. Idem si votre agrandissement implique un ravalement de façade complet avec isolation des murs par l’extérieur. Dans ce cas, un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) peut également vous être octroyé.

Les autres aides à activer pour une extension de maison

Si votre projet vise à adapter votre logement à votre perte d’autonomie en créant par exemple une chambre au rez-de-chaussée, il est possible que vous puissiez profiter des subventions de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Cette aide est attribuée sous conditions de ressources. À savoir également que les collectivités territoriales proposent parfois des aides à l’amélioration de l’habitat. Et pour bien définir le montant de vos travaux, sachez que vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA réduit à 10 %.

Quel prêt pour une extension de maison ?

Même si vous obtenez des aides, elles ne suffiront probablement pas. Se pose donc toujours la question suivante : comment financer une extension de maison ? Un crédit peut contribuer à ce financement, venant compléter des aides et/ou un apport personnel. Mais quel type de crédit envisager ?

Le prêt personnel pour les travaux les moins coûteux

Si vous optez pour un aménagement de combles ou autre projet simple, un prêt personnel peut suffire. Souscrire ce genre de crédit vous permettra d’obtenir rapidement les fonds sur votre compte, et vous en disposerez comme bon vous semble pour l’achat de matériaux, d’outils, voire de meubles ou éléments de décoration. Vous n’aurez en effet aucun justificatif à fournir quant à l’utilisation du montant emprunté.

Un emprunt de ce type peut être utile si vous effectuez des travaux peu onéreux ou que vous les réalisez vous-même (ou avec l’aide d’un proche) sans facture à l’appui.

Profitez d'un crédit à la consommation au meilleur taux
Je compare

Le prêt travaux pour réaliser une extension de maison

Lorsque le montant du capital à financer est compris entre 8000 et 75 000 euros, le prêt travaux est plus approprié. C’est un crédit plus contraignant, dans le sens où vous pourrez débloquer les fonds seulement en présentant les factures des entrepreneurs, des fournisseurs de matériaux, voire de magasins de bricolage. C’est pour cette raison que l’on parle d’un « prêt affecté », car il est affecté à un objectif spécifique dont vous devez justifier.

Vous pourrez en revanche rembourser ce type de prêt sur une durée plus longue, allant jusqu’à 120 mois, et ainsi faire réaliser des travaux plus conséquents qu’avec un prêt non affecté.

Le prêt immobilier pour des travaux de plus grande envergure

Votre extension de maison porte sur une centaine de m², ou intègre un projet plus large de rénovation ? Vous vous demandez quel prêt d’extension de maison solliciter puisque le devis des travaux dépasse 75 000€ ? Il vous reste la solution du prêt immobilier. Il vous permettra en effet d’emprunter une plus importante somme d’argent. Et ce, à un taux plus intéressant, puisque les taux des crédits immobiliers sont par nature plus bas que les prêts dits à la consommation. Des taux qui ont en outre atteint des niveaux historiquement bas. Revers de la médaille, un prêt immobilier implique une garantie (caution ou hypothèque) dont les frais viennent augmenter le coût total de l’emprunt.

Simuler et comparer pour savoir quel crédit choisir

Ces informations théoriques ne suffisent pas toujours à faire le bon choix. Aussi, il est recommandé de procéder à une simulation de prêt pour une extension de maison en fonction du type de crédit envisagé. Pour cela, lesfurets propose des outils de simulation de prêt travaux, de simulation de prêt personnel ou encore de simulation de prêt immobilier. Comparer les résultats vous aidera à affiner budgétairement votre projet d’agrandissement.

Pour bien préparer votre dossier, pensez à :

  • Chiffrer le montant total que vous avez besoin d’emprunter, en fonction de votre apport personnel, du coût de l’agrandissement et des éventuelles aides dont vous pouvez bénéficier.
  • Estimer votre taux d’endettement maximum pour ce crédit, en fonction des autres prêts que vous avez peut-être.
  • Comparer les prêts proposés en étudiant les taux, la souscription d’une assurance qui peut vous protéger en cas d’incapacité à rembourser vos mensualités et les conditions d’emprunt (différé de remboursement, frais de remboursement anticipés, etc).

De quoi aborder sereinement les travaux de votre logement et profiter d’un espace de vie supplémentaire dans de bonnes conditions !

Comparer les devis de crédit conso
Partager sur
Comparer les devis de crédit conso