MENU
Partager sur

Prêt à taux maîtrisable

La notion de taux maîtrisable est apparue en 2008 après le rapport d’information déposé par le député Frédéric Lefebvre. Cet ensemble de propositions vise à améliorer l’information des emprunteurs sur les emprunts à taux révisable. Parmi ces dispositions figure une mesure imposant aux banques de proposer un prêt plafonné alternatif lors de toute offre de prêt à taux variable. Cette alternative peut prendre diverses formes comme un taux capé dont le taux nominatif ne peut être supérieur de deux points à celui à taux variable. Il peut également s’agir de mensualités limitées dans leur montant ou leur durée. Bien que ces dispositions n’aient pas été intégrées au Code de la consommation, un engagement a été signé par la Fédération bancaire française et l’Association française des sociétés financières.

Taux maîtrisable, une offre qui se veut alternative

Clément et Marine ont décidé de solliciter un crédit de 10 000 € pour réaménager leur logement. Ils en sont au stade de la comparaison des offres. Une banque leur propose un prêt à taux variable à 4,80 % sur une durée de 5 ans ainsi qu’un autre à taux maîtrisable à 5,2 % capé à 1 %. La première proposition est intéressante sous réserve que les taux ne soient pas affectés par une forte hausse, ce qui est difficile à prévoir sur une période 5 ans. La seconde est plus chère, mais le taux ne pourra pas dépasser 6,2 %, quelle que soit l’éventuelle hausse des taux du marché. Entre sécurité et économie immédiate, le couple choisit l’offre à taux maîtrisable en payant ainsi sa tranquillité.

Depuis plusieurs jours, Thomas étudie les propositions crédit à la consommation. Sa banque lui propose une solution sous la forme d’un emprunt à taux révisable ainsi qu’une alternative avec des mensualités plafonnées. Le calcul sur 5 ans donne des écarts significatifs, le taux révisable étant initialement moins cher. Rien ne peut toutefois garantir que le taux ne subira pas de variation à la hausse. Le futur emprunteur opte finalement pour les mensualités plafonnées en pouvant ainsi gérer son budget avec plus de certitude.

Bien qu’ayant le choix entre une proposition de crédit à la consommation à taux révisable à 4,20 % et une autre accompagnée d’un taux de 5,60 % capé à 1,5, Marc s’oriente sans grande hésitation vers la première. Il pense en effet que le risque est mince de voir le taux augmenter de manière sensible durant les deux premières années de son emprunt d’une durée totale de 4 ans et portant sur 15 000 €.

Comparer les devis de crédit conso
Partager sur
Comparer les taux