Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Comparer les offres
Partager sur

Crise de l’énergie en 2022 : un peu de contexte

Pour protéger les Français de la hausse des prix de l’énergie, un bouclier tarifaire avait été instauré par le Gouvernement dès novembre 2021, mettant en place deux mesures :

  • Le gel des tarifs réglementés du gaz jusqu’au 31 décembre 2022
  • Une hausse contenue à 4% des tarifs réglementés de l’électricité pour l’année 2022

À l’approche de l’hiver, et en s’apercevant que la situation ne risquerait pas de s’améliorer d’ici 2023, le Gouvernement avait annoncé il y a peu la prolongation du bouclier tarifaire en 2023. Mais ce qu’il avait prévu exactement pour faire face à la hausse, nous ne le savions pas encore précisément.

C’est désormais chose faite : la conférence de presse de la première ministre ce mercredi 14 septembre nous a révélé certaines mesures. Parcourons-les ensemble.

Bouclier tarifaire en 2023 : qu’en est-il au niveau des hausses ?

Que permettra donc de faire ce fameux bouclier tarifaire à partir du 1er janvier 2023 ? Voici les deux mesures décidées pour le gaz et l’électricité :

  • Pour l’électricité, la hausse sera de 15% à partir de février 2023 et restera bloquée pendant un an
  • Pour le gaz, la hausse sera également limitée à 15% à compter de janvier 2023, et ce pour toute l’année

Comment cela se traduira-t-il sur la facture des ménages ? Elisabeth Borne a ainsi annoncé une augmentation de 25 euros par mois et par ménage pour le gaz au lieu de 200 euros et une hausse de 20 euros par mois et par ménage pour l’électricité au lieu de 180 euros.

On a donc semble-t-il limité la casse du côté du Gouvernement, le bouclier tarifaire nous protégeant d’une augmentation de 200% (!) des prix de l’énergie initialement prévue. D’ailleurs, la première ministre l’a rappelé : « Le bouclier tarifaire, c’est 160 euros économisés par mois pour les Français qui se chauffent à l’électricité et 175 euros pour ceux qui se chauffent au gaz. »

Pour info, sachez que le bouclier tarifaire a un coût, très élevé… On estime ainsi à 6 milliards le prix du gel du gaz entre octobre 2021 et octobre 2022 ! Le bouclier tarifaire en 2023 devrait quant à lui coûter environ 16 milliards d’euros !

Comparez les différents fournisseurs et réduisez votre facture
Je compare

Le chèque énergie : près de 12 millions de foyers bénéficiaires !

Autre mesure grandement attendue, celle concernant le chèque énergie, une aide de l’Etat remise à plusieurs millions de ménages modestes chaque année afin de les accompagner dans le paiement de leurs factures d’énergie ou dans la réalisation de leurs travaux.

Elisabeth Borne a donc précisé que ce fameux chèque énergie serait envoyé à près de 12 millions de foyers modestes d’ici la fin de l’année, avec des montants compris entre 100 et 200 euros. Une mesure somme toute exceptionnelle, l’envoi des chèques énergie étant en général programmé vers la fin de l’hiver en mars/avril de chaque année.

Stocks de gaz, coupures d’énergie… Et la sobriété énergétique ?

La première ministre a tenu tout d’abord à rassurer les Français sur les stocks de gaz du pays. Elle a alors précisé que « le remplissage des stocks de gaz s’était fortement accéléré pour atteindre actuellement 95% » (un objectif de 100% de remplissage des stocks avait été annoncé pour le 1er novembre, objectif atteint donc !), avant d’évoquer que la France « a renforcé et diversifié ses approvisionnements de gaz en provenance d’autres pays« , mais aussi « augmenté les capacités d’importation des terminaux méthaniers. »

Le Gouvernement s’est également montré rassurant sur le sujet épineux des coupures d’énergie éventuelles cet hiver. « Seules la sobriété et la solidarité européenne pourront nous permettre d’éviter des coupures dans les scénarios les plus pessimistes« , précise la première ministre, avant d’ajouter que « l‘objectif est de réduire de 10% la consommation d’énergie par rapport à l’année dernière. La sobriété, ce n’est pas produire moins. Il s’agit de réduire un peu le chauffage et de réduire les consommations inutiles« .

Avec l’indisponibilité de près de la moitié des réacteurs nucléaires français à l’heure actuelle (26 à l’arrêt sur 56), le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE n’exclut pas le risque de coupure, même si cela est tout à fait évitable « en baissant la consommation nationale de 1 à 5% dans la majorité des cas, et jusqu’à 15% dans les situations météorologiques les plus extrêmes« . Dans tous les cas, le Gouvernement a tenu à rappeler à EDF ses obligations de respecter le planning prévu concernant le redémarrage de ses réacteurs au cours de l’hiver. Un scénario qui soulagerait un tant soit peu le pays et qui ferait remonter la production d’électricité nationale.

En réalité, RTE avait déjà évoqué des mesures pour pallier aux risques de coupures cet hiver :

  • Le gestionnaire parlait alors de la possibilité de couper l’énergie d’un ou plusieurs gros industriels en échange d’une indemnisation afin de soulager le réseau.
  • Il abordait également le fait qu’avant de prévoir des coupures, une mesure de prévention consisterait à baisser légèrement la tension du réseau électrique français, de l’ordre de 5%. Pour vous consommateurs, l’impact ne se verrait même pas : très légère baisse de luminosité des ampoules, des plaques de cuisson qui chaufferaient moins…
  • Enfin, et nous en parlons plus bas, RTE compte beaucoup sur son outil Ecowatt pour avertir en temps réel les Français sur le fait de réduire ou décaler leurs consommations d’énergie à un instant T pour soulager le réseau.

Afin de sensibiliser les Français à effectuer des économies d’énergie, la ministre de la Transition Energétique, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé le lancement d’une campagne de communication sur les éco-gestes dès le 10 octobre prochain. De même, RTE fait énormément de publicité sur son outil Ecowatt, capable de donner en temps réel le niveau de consommation électrique dans la France entière.

Trouvez votre fournisseur d’énergie avec lesfurets

Le conseil de François !
Malgré le contexte de crise, vous pouvez toujours compter sur lesfurets pour vous aider à trouver le contrat idéal pour votre logement. Renseignez vos besoins dans notre formulaire dédié en ligne et notre comparateur d’offres d’énergie fait le reste afin de vous accompagner dans le choix du meilleur fournisseur d’électricité et de gaz.
Comparer les offres
Partager sur
Comparer les offres