MENU

Un peu d’historique

Après une première évocation du concept en 1784 et les quelques applications initiales durant les deux guerres mondiales, le changement d’heure a été entériné en 1976 par Valéry Giscard d’Estaing suite au choc pétrolier de 1973-1974.

Avec l’augmentation des prix de l’énergie, le changement d’heure permettait ainsi d’encourager l’économie d’énergie. Cette alternance entre heure d’été et heure d’hiver doit justement permettre de caler les heures d’activités sur les heures d’ensoleillement, limitant l’utilisation de l’éclairage artificiel. La tradition est depuis restée et est toujours d’actualité.

Deux changement d’heure par an

Par an, deux changements d’heure interviennent. Le passage à l’heure d’été se déroule le dernier week-end de mars tandis que le passage à l’heure d’hiver se tient le dernier week-end d’octobre. À l’heure d’été, on avance d’une heure afin de rallonger les périodes d’ensoleillement en fin de journée : on passe de 2 heures du matin à 3 heures. Pour l’heure d’hiver, en revanche, on recule d’une heure et on passe de 3 heures à 2 heures.

Le changement d’heure est-il encore efficace en termes d’économie d’énergie ?

C’est justement le 27 octobre que doit se dérouler le passage à l’heure d’hiver. Il fera donc nuit plus tôt mais l’ensoleillement arrivera bien plus vite le matin, réduisant le recours à l’éclairage en début de journée. C’est l’inverse durant l’heure d’été.

Mais ce changement d’heure est-il encore pertinent en ce qui concerne son objectif premier, c’est-à-dire l’économie d’énergie ? Ce qui est sûr, c’est que les européens ont voté avec une écrasante majorité pour la suppression de l’heure d’hiver, enlevant à la fois le système de changement d’heure et officialisant l’instauration de l’heure d’été pour toute l’année. Cette mesure devrait prendre effet d’ici 2021.

Les journées seront donc plus longues, limitant fortement l’usage de l’éclairage artificiel en fin de journée. Mais le problème, c’est que cette économie potentiellement réalisée sera contrebalancée par un ensoleillement plus tardif le matin, et donc une durée d’éclairage plus longue en début de journée. Comparons d’ailleurs : 1200 Gwh/an d’économie en 1996 contre 351 Gwh/an il y a quelques années, soit 0,07% de la consommation totale d’électricité.

On le voit, il y a eu des économies, mais elles sont non seulement en baisse mais également trop peu impactantes pour être réellement efficaces. Le changement d’heure vit donc ses derniers instants.

Notons que l’explosion de certaines technologies dans les foyers, comme les ampoules à basse consommation, a rendu peu à peu l’effet du changement d’heure totalement négligeable.

Un autre moyen d’économiser sur sa facture : la comparaison !

Il ne faut donc pas s’attendre à ce que l’instauration de l’heure d’été vous fasse faire d’importantes économies. D’autres moyens sont possibles et bien plus efficaces à court terme, comme la comparaison.

Le conseil d'Hervé !
Sur lesfurets, renseignez vos besoins en énergie pour votre logement et notre comparateur d’énergie en ligne s’occupera de vous proposer l’ensemble des offres des fournisseurs adaptées à votre profil de consommation. En quelques minutes, souscrivez une offre avantageuse et qui vous fera réaliser des économies non négligeables sur votre budget énergie.

Vous avez également la possibilité de souscrire par téléphone au 02 30 95 95 43 (du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h).

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres