MENU
Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Comparer les offres
Partager sur

Vous trouvez votre facture d’électricité de plus en plus élevée alors que votre consommation ne change pas ? C’est normal, et la cause principale de cette augmentation provient des taxes, selon l’Observatoire de l’industrie électrique (OIE). Entre 2012 et 2016, les taxes sur l’électricité ont augmenté de 40 %, rapporte Le Parisien. Dans le même temps, les coûts de production (nucléaire, thermique, renouvelable, commercialisation) n’ont augmenté que de 2 %. Quant à l’acheminement via le réseau, son augmentation n’a été que de 5 %.

Une hausse de 650 %

En 2016, les taxes représentaient plus d’un tiers de la facture (35 %), alors que quatre ans plutôt, elles se limitaient à 29 %. Ces taxes sont au nombre de quatre. La plus connue est la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Fixée à 20 % pour l’électricité, elle ne varie pas chaque année, contrairement à la contribution au service public de l’électricité (CSPE). En quinze ans, elle a augmenté de 650 % pour s’établir à 22,5 euros par mégawattheure (MWh) en 2018.

La CSPE représente 37 % de la part des taxes (soit environ 13 % de la facture totale). Reversée au budget général de l’État à hauteur de 7,8 milliards d’euros, elle servait à l’origine à financer le soutien aux énergies renouvelables, ainsi que les dispositifs d’aide aux plus défavorisés, rappelle France Inter.

Les communes à la limite

Une autre taxe vient encore s’ajouter sur l’addition : la taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE). C’est aux communes de fixer son taux, qui ne peut dépasser 9,6€/MWh, un maximum qu’elle frôle très souvent. Elle représente un peu plus de 14 % des taxes (5 % de la facture).

Enfin, il faut compter la contribution tarifaire d’acheminement (CTA). Celle-ci sert à financer une partie du régime des retraites du personnel des industries électriques et gazières et rapporte au total 1,5 milliard d’euros. C’est 6% des taxes, soit 2% de la facture totale. Malgré cette fiscalité en augmentation, l’électricité française est l’une des moins coûteuse d’Europe. La facture est 20 % inférieure à celle de nos voisins européens.

Comparer les offres
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres