MENU

Mauvaise nouvelle pour le portefeuille des consommateurs. Les tarifs réglementés du gaz naturel vont augmenter de +0,4% dès ce mardi 1er mai. Plusieurs millions de clients en France dépendent de ces tarifs appliqués par Engie. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé cette augmentation le 27 avril dernier.

Augmentation des prix de gros

Les prix augmentent différemment en fonction de l’utilisation du gaz. « Cette augmentation est de 0,1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,2% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 0,4% pour les foyers qui se chauffent au gaz », détaille le régulateur. Cette nouvelle hausse répercute la progression des prix de gros constatée par la CRE. Ces tarifs connaissent une légère hausse pour le mois de mai prochain.

L’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence date du début des années 2000. Depuis la fin du monopole d’EDF et GDF, les particuliers ont le choix entre les anciens tarifs réglementés et les offres de marché. 10,6 millions de consommateurs français se sont tournés vers Engie plutôt que vers ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Total Spring, etc.). Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de -14,4%.

Troisième hausse en 2017

La nouvelle modification des tarifs réglementés représente la troisième hausse depuis le début de l’année. Pour rappel, les tarifs du gaz avaient augmenté en moyenne de +6,9% en janvier dernier. Les prix avaient encore augmenté de +1,3% en février dernier. Pour se conformer au droit européen, le gouvernement envisage la disparition progressive des tarifs réglementés du gaz. Ce dispositif devrait s’arrêter à horizon 2023 pour les particuliers.

Cette mesure devrait figurer dans le projet de loi Pacte sur la croissance des entreprises que prépare le gouvernement. La hausse devrait apparaître sur la facture d’énergie de mai prochain. Dans le même temps, l’Etat veut continuer à aider les foyers modestes à régler leurs factures d’énergie. Gaz, fioul, bois ou électricité… Les tarifs sociaux de l’énergie ont cédé la place au système du chèque énergie.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres