MENU

Alors que les Gilets jaunes se sont encore mobilisés ce week-end, le ministère de la Transition écologique a annoncé que les prix du gaz seront gelés jusqu’en juin 2019. Le gouvernement a en effet demandé à Engie de prendre des mesures pour éviter une augmentation de ses tarifs réglementés. Cette initiative fait suite au discours du Premier ministre, le 4 décembre dernier, « annonçant que les tarifs du gaz n’augmenteraient pas au cours de l’hiver 2018-2019 », précise le ministère.

4,5 millions de ménages concernés

« Pour assurer la stabilité de ses coûts d’approvisionnement au-delà du mois de janvier, le gouvernement a ainsi demandé à Engie de procéder, d’ici à la fin du mois de décembre 2018, à une opération de couverture portant sur les volumes de ventes aux tarifs réglementés des mois de février à juin 2019, a indiqué le ministère dans un communiqué. Cette opération conduira à la suspension, pour ces cinq mois, de la formule d’évolution des tarifs réglementés d’Engie actuellement utilisée ».

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy avait indiqué début décembre que le tarif du gaz allait baisser « de 2 à 3% » au 1er janvier. Mais il n’avait pas détaillé comment le gouvernement prévoyait de prévenir la hausse éventuelle du tarif réglementé cet hiver, appliqué par Engie à environ 4,5 millions de ménages et révisé mensuellement.

Le prix du gaz va baisser de près de 2% en janvier

Selon le ministère, avec le gel de la Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) au 1er janvier 2019, les tarifs réglementés fournis par Engie pour les particuliers baisseront de près de 2 % par rapport à leur niveau de décembre 2018.

Mais une « mesure supplémentaire » est nécessaire pour garantir que les tarifs réglementés n’augmentent pas jusqu’à la fin du mois de juin. Un arrêté, pris après avis du Conseil supérieur de l’énergie et de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), permettra de modifier, sur les mois de février à juin, la formule d’évolution des tarifs réglementés de gaz d’Engie afin de refléter ses coûts d’approvisionnement en tenant compte de cette opération de couverture exceptionnelle, indique le ministère.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres