Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Comparer les offres
Partager sur

Un bouclier tarifaire sur l’énergie initialement prévu jusqu’au 31 décembre 2022

En novembre 2021, décision avait été prise par notre Gouvernement d’instaurer un bouclier tarifaire sur l’énergie afin de protéger les ménages français de la hausse des prix en 2022. Ce qui avait amené à deux choses :

  • Le gel des tarifs réglementés du gaz jusqu’au 31 décembre 2022
  • Une hausse contenue à 4% des tarifs réglementés de l’électricité pour l’année 2022

Mais la hausse des prix continuant son envolée, notamment avec la guerre en Ukraine qui se poursuit, le Gouvernement a pris sa décision.

Le bouclier tarifaire reconduit en 2023

Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics, le précisait déjà : « Il y aura des hausses, mais l’idée est de les amortir. Ça ne sera pas les 40% qu’on peut voir en Allemagne ! »

Conséquence : le bouclier tarifaire a donc été reconduit pour 2023 à partir du 1er janvier. « Je suis en train de préparer le budget. Il pourrait s’agir d’une hausse comprise entre 10 et 20% pour l’électricité. » Mais pour le moment il ne s’agit que d’estimations : le Gouvernement est censé nous en dire plus très vite sur l’ampleur des hausses à venir, les décisions qui seront prises et le coût que cela représentera.

Le boucler tarifaire est très coûteux pour le Gouvernement : le gel des tarifs du gaz entre octobre 2021 et octobre 2022 est par exemple estimé à 6 milliards d’euros. De manière plus large, le bouclier tarifaire sur l’électricité et le gaz et les remises sur les carburants ont déjà coûté environ 24 milliards d’euros.

Des factures d’énergie qui auraient augmenté de 120 ou 180 euros par mois !

Sans la mise en place du prochain bouclier tarifaire, les factures d’énergie auraient flambé au 1er janvier 2023. D’après le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, les factures d’électricité auraient augmenté de 120 euros alors que les factures de gaz auraient augmenté de 180 euros ! Cette prolongation du bouclier tarifaire arrive donc à point nommé.

Bruno Le Maire affirme également discuter d’un possible dispositif du chèque énergie étendu à plus de ménages. Actuellement, près de 6 millions de foyers modestes en bénéficient, avec un montant compris entre 48 et 277 euros. Est-ce que plus de ménages doivent en profiter avec la crise de l’énergie ? Les discussions sont en cours.

Trouvez votre fournisseur d’énergie sur lesfurets

Le conseil de François !
Avec lesfurets, comparez les offres d’électricité et de gaz en 2 minutes et trouvez le fournisseur idéal. Renseignez notre formulaire dédié et accédez rapidement aux offres adaptées à vos besoins.
Comparer les offres
Partager sur
Comparer les offres