MENU

Petit rappel des faits

Souvenez-vous ! En décembre 2018, le premier ministre Édouard Philippe, sous la pression du mouvement des Gilets Jaunes, annonçait un gel des tarifs de l’électricité durant toute la période hivernale afin de protéger les ménages français et leur facture énergétique. Seulement, en février 2019, attestant d’une augmentation des prix du courant sur les marchés mondiaux de l’énergie, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) recommandait une augmentation des tarifs de 5,9%.

Une hausse que le Gouvernement, grâce à un délai légal de 3 mois pour se prononcer, avait réussi à retarder jusque-là, mais qu’il sera désormais plus possible de repousser à compter du 1er juin 2019. Cette augmentation est l’une des plus importantes jamais enregistrées en plus de 20 ans.

Refonte de la méthode de calcul des TRV : la solution ?

Les TRV, ou tarifs réglementés de vente, sont décidés par l’État au minimum une fois par an, sur proposition de la CRE après un calcul complexe mettant en jeu de nombreux éléments : taxes, coûts de transport et de distribution, prix du marché, coût de l’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique (ARENH)… Et justement, c’est ce mode de calcul, jugé insatisfaisant et non adapté, qui est actuellement pointé du doigt par le ministre de la Transition Écologique, François de Rugy.

Le gouvernement pense donc revoir, pour l’année 2020, la méthode de calcul utilisée par la CRE pour établir ses prix.

Retravailler d’abord l’ARENH

L’idée serait tout d’abord de revoir le dispositif de l’ARENH, instauré avec la loi NOME en 2010 et qui impose à EDF de vendre jusqu’à 25% de son électricité nucléaire aux autres concurrents du marché, à 42 euros le mégawattheure. Ce système permet une juste concurrence dans le secteur, mais la multiplication progressive du nombre d’acteurs et la hausse des prix du marché a fait exploser les limitations de volumes à souscrire (100 térawattheures) des fournisseurs alternatifs, obligeant les fournisseurs à venir sur le marché, entraînant une hausse des prix de leur électricité.

tour-edf

Le ministre de la Transition Écologique compte bien relever ce plafond devenu inadapté de 100 térawattheures afin de continuer à permettre aux fournisseurs alternatifs de s’approvisionner en électricité EDF à bas coût.

Mieux contrôler les volumes en fonction du nombre de clients

Parallèlement à ce relèvement de plafond, le Gouvernement estime également nécessaire de responsabiliser les fournisseurs. Ainsi, il serait envisagé de répartir la quantité d’électricité EDF souscrite par fournisseur, et ce en fonction du nombre de clients qu’il a dans son portefeuille. François de Rugy insiste bien sur le fait qu’une simple demande exagérée de la part d’un acteur pénalisera forcément un autre acteur. Il s’agit donc de réajuster les souscriptions en fonction de la véritable et réelle demande en électricité des fournisseurs.

Des mesures court-termistes selon les associations

Même si l’on peut reconnaître la bonne volonté du Ministère, les associations de consommateurs ne sont qu’à moitié convaincues, estimant que ces mesures demeureront efficaces sur le court terme. Quoi qu’il arrive, selon elles, une refonte plus globale de la méthode de calcul devra rapidement être entamée afin de résoudre le problème de la concurrence en France.

L’heure d’économiser sur sa facture avec LesFurets.com

Avec la hausse des tarifs de l’électricité, il est essentiel de réaliser le maximum d’économies sur sa facture énergétique. Cela tombe bien, LesFurets.com met à votre disposition son comparateur d’offres d’électricité en ligne afin que vous puissiez trouver le contrat le plus adapté à votre budget et le plus économique.

Renseignez vos besoins dans le formulaire dédié et comparez les offres des fournisseurs du marché. En plus de la procédure en ligne, il est également possible de nous appeler au 02 30 95 95 43 (du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h) pour souscrire un nouveau contrat d’énergie.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres