MENU

Les arnaques se multiplient lors de l’installation des panneaux solaires. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a annoncé ce mercredi 5 septembre son souhait d’instaurer une charte des bonnes pratiques de financement. Objectif, mieux protéger les consommateurs avec les organismes de crédit à la consommation.

Lutter contre « l’éco-délinquance »

Les Français se tournent de plus en plus vers le crédit conso pour financer leurs projets. Grâce à des taux très bas, ce genre de produit reste une bonne solution pour financer des travaux. De quoi aussi attirer les escrocs et faire flamber la facture. « Je vais prendre langue avec l’ensemble des (établissements) de crédit à la consommation dans les prochaines semaines pour essayer d’éviter les mauvais exemples », a déclaré Arnaud Leroy, président de l’Ademe.

Cet engagement a été pris lors de l’Université d’été du solaire, organisée par le syndicat des professionnels du secteur Enerplan. La rencontre avec les organismes de crédit devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année. La future charte devrait permettre d’éviter « les financements qui peuvent apparaître parfois comme fantaisistes », a expliqué Arnaud Leroy. En attendant, le responsable recommande la vigilance face à « l’éco-délinquance ».

Vers un agrément obligatoire ?

Réguler le secteur devient urgent. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a enregistré 214 plaintes au sujet de l’installation et de l’entretien de panneaux solaires en 2016. L’année précédente, ce chiffre atteignait à peine 28 plaintes. Pour mettre un frein au phénomène, l’Ademe réfléchit à rendre l’agrément national RGE (reconnu garant de l’environnement) obligatoire pour l’octroi d’un crédit.

Avec cette nouvelle charte, Arnaud Leroy espère préserver le développement de l’autoconsommation d’énergie. Cette pratique consiste à produire soi-même une partie de l’énergie consommée, un secteur où l’énergie renouvelable et les panneaux solaires règnent en maîtres. Ce phénomène déjà courant en Allemagne arrive peu à peu dans l’Hexagone. La France comptait 28 000 installations d’autoconsommation l’an dernier, d’après Daniel Bour, président d’Enerplan.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres