MENU

Une mauvaise isolation suffit à faire flamber la facture d’énergie. 83% des logements du parc existant restent énergivores, estime le réseau immobilier Guy Hoquet. Dans une étude publiée ce mercredi 23 mai, le professionnel s’est penché sur la valeur énergétique du logement des Français en regardant la consommation énergétique.

1 450 euros en moyenne par an

Pour mesurer l’impact écologique d’un logement, il faut se fier au Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Obligatoire pour toute transaction, le DPE classe les logements de A à G. Prenons l’exemple d’une maison de 110 mètres carrés classée A. Elle sera parfaitement isolée, avec un chauffage électrique répondant aux normes récentes. Le chauffage y coûtera environ 630 euros à l’année, abonnement compris. C’est-à-dire 52,5 euros par mois en moyenne !

En revanche, l’addition sera bien plus salée pour une maison ancienne mal isolée. Pour la même superficie, comptez environ 3 823,16 euros abonnement compris. Soit une facture mensuelle moyenne de 318 euros ! D’après Guy Hoquet, la majorité du parc existant se répartit entre les lettres D (40%) et E (30%). Les Français payent en moyenne 1 450 euros par an, ce qui correspond à une facture de 13 euros du mètre carré.

Ces critères qui changent tout

Les « passoires thermiques » dans le collimateur du gouvernement désignent des logements classés F et G. Elles représentent 13% du parc immobilier existant. En revanche, les logements très bien isolés A et B n’atteignent même pas respectivement 5% et 4%. L’année de construction joue sur la qualité de l’isolation thermique. Comptez 15 euros par an au mètre carré pour un logement d’avant 1970, contre 13 euros entre 1970 et 2000.

Ce tarif tombe à 6 euros pour les bâtiments les plus récents. Pensez aussi à l’orientation. Un appartement exposé plein nord coûte 14% de plus en moyenne que le même logement orienté plein sud. Par ailleurs, la consommation d’énergie baisse quand vous montez dans les étages. Comptez 46% d’écart entre le rez-de-chaussée et le dixième ! Enfin, sachez que plus un logement est grand, moins il coûte cher en énergie. Le chauffage au gaz permet également de faire de substantielles économies.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres