Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Partager sur

TotalEnergies s’engage à supprimer le pétrole russe de ses produits

Dans un communiqué publié le 22 mars, TotalEnergies annonce qu’en tant qu’entreprise européenne, et dans le respect de ses valeurs, le groupe s’engage à agir de manière responsable et à mettre en place des actions pour faire cesser ses activités le liant à la Russie.

« Compte tenu de l’aggravation de la situation en Ukraine et de l’existence de sources alternatives pour approvisionner l’Europe, TotalEnergies prend unilatéralement la décision de ne plus conclure ou renouveler des contrats d’achat de pétrole et de produits pétroliers russes », assure le fournisseur d’énergie français.

Fin de l’achat de gazole russe

Dans la même optique, TotalEnergies décide de mettre fin à ses contrats d’achat de gazole russe dans les meilleurs délais, sauf instructions contraires des gouvernements européens.

Le fournisseur souligne dans son communiqué qu’il privilégiera des produits pétroliers importés d’autres continents, notamment de la raffinerie Satorp en Arabie Saoudite.

TotalEnergies a déjà annoncé avoir renoncé depuis le 25 février 2022 à toute opération de trading portant sur du pétrole ou des produits pétroliers russes. Ceci est également valable pour les opérations de trading sur le gaz naturel ou le gaz naturel liquéfié russes.

Suspension progressive des activités en Russie

Actionnaire minoritaire de plusieurs sociétés privées russes, la marque d’énergie affirme la suspension progressive de ses activités en Russie, tout en veillant à la sécurité de son personnel.

Concernant les projets auxquels elle a contribué, TotalEnergies explique n’avoir aucune activité ni responsabilité opérationnelle sur place, mais décide toutefois de à mettre en veille ses développements commerciaux dans les domaines des batteries et des lubrifiants en Russie et de ne plus apporter de capital pour le développement de projets en Russie.

TotalEnergies refuse, en revanche, de céder ses participations minoritaires en Russie sans contrepartie financière, pour ne pas inverser l’objectif des sanctions. Le groupe considère que cela contribuerait à enrichir des investisseurs russes en contradiction avec l’objet même des sanctions. « Abandonner les participations dans lesquelles TotalEnergies est un actionnaire minoritaire n’aurait aucun impact sur le fonctionnement des sociétés concernées et donc sur leurs revenus puisque ces sociétés disposent de leur propre personnel et sont gérées de manière autonome », explique-t-il.

Le conseil de François !
Si votre facture de gaz augmente, pensez au comparateur de fournisseurs de gaz lesfurets pour trouver le contrat le plus avantageux. Il étudie vos habitudes de consommation et les offres des différents fournisseurs et sélectionne pour vous le contrat qui répond le plus à vos besoins.
Comparer les offres
Partager sur
Comparer les offres