Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Partager sur

Électricité : des prix qui n’en finissent plus de flamber

+1,6 % en février, +0,48 % en août, pour ne citer que les dernières hausses en date… La machine ne semble plus vouloir s’arrêter. C’est sans compter les prochaines augmentations annoncées. Si vous êtes abonné au Tarif Bleu d’EDF, votre facture devrait bondir de 5 à 6% à compter du 1er février 2022, date de la prochaine révision des tarifs réglementés.

Pour rappel, ces tarifs sont fixés par les pouvoirs publics. Seuls les fournisseurs historiques peuvent les proposer (en l’occurrence, EDF pour l’électricité).

Détaxer partiellement l’électricité, la bonne parade ?

C’est en tout cas ce qu’envisage le Gouvernement. La baisse de taxe s’appliquerait sur la Contribution au Service Public de l’Energie (CSPE), destinée principalement à subventionner les panneaux solaires et les éoliennes. Cette fameuse taxe représente alors pas moins de 33% de votre facture d’électricité.

Son abaissement compenserait la hausse des tarifs réglementés, ne serait-ce qu’en partie. D’autant qu’avec l’augmentation des prix de marché, l’État accorde cette année moins d’aides aux fournisseurs d’énergies renouvelables (2 milliards d’économies par rapport à 2020, qui seraient donc redistribuées aux consommateurs). Reste toutefois une ombre au tableau : cela creuserait le déficit budgétaire, ce qui n’arrangerait pas les affaires du ministère des Finances.

Autre éventualité avancée par le Gouvernement pour limiter les répercussions sur votre facture : revoir à la hausse la quantité d’énergie qu’EDF peut revendre aux fournisseurs alternatifs, tout en réduisant son prix de revente (-40 % par rapport aux prix de marché actuels, soit 42 €/MWh). Seulement, cela irait automatiquement en défaveur du fournisseur historique. Pour l’heure, ces deux scénarios restent sur la table…

Comment passer au travers de la hausse des prix de l’électricité ?

Le meilleur moyen de contourner une énième augmentation des prix reste de souscrire une offre d’électricité à prix de marché. En d’autres termes, troquer le fameux Tarif Bleu d’EDF contre une offre à tarif libre, voire quitter EDF pour un fournisseur alternatif ! C’est votre droit le plus total. Vous pouvez d’ailleurs le faire à tout moment et sans frais : eh oui, les contrats d’énergie sont sans engagement !

Une offre à tarif indexé, par exemple, vous assure de payer moins cher que le Tarif Bleu EDF, en appliquant une réduction sur le prix du kWh par rapport au prix réglementé. Certains fournisseurs proposent des remises allant jusqu’à -15% !

Ainsi, changer de fournisseur d’électricité, en plus d’être facile, gratuit et sans coupure d’énergie, c’est l’occasion non seulement de payer moins cher, mais aussi :

  • De répondre aux enjeux environnementaux en passant à l’électricité verte.
  • D’opter pour une offre électricité et gaz, ou duale, afin de n’avoir plus qu’un seul contrat, regroupant gaz et électricité (le principal avantage est d’ordre administratif : vous gagnez du temps lors de la souscription et n’avez plus qu’une facture).
Le conseil de François !
Avec lesfurets, utilisez notre comparateur d’électricité en ligne afin de confronter en un éclair les offres des principaux fournisseurs d’électricité, y compris ceux combinant gaz et électricité. Notre simulateur prend en compte vos habitudes de consommation pour vous aider à trouver la meilleure formule. Vous faites ainsi un maximum d’économies !
Comparer les offres
Partager sur
Comparer les offres