Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Partager sur

Une hausse de l’électricité maintenue à 4% pour février 2022

Finalement, une hausse de l’électricité de 10% début 2022 ne sera pas un scénario envisageable, au soulagement des consommateurs. Eh oui, le Gouvernement s’est bien battu pour limiter cette hausse au 1er février 2022 de 4% ! C’est désormais chose faite : l’augmentation des tarifs de l’électricité est plafonnée à 4% pour ce mois de février 2022. Elle aurait été de +35,4% si rien n’avait été fait !

Un gel des prix sur toute l’année 2022

Tout comme le gaz et son mécanisme de blocage des prix depuis novembre 2021, l’électricité a également son bouclier tarifaire : les tarifs de l’électricité n’augmenteront pas au-dessus de 4% jusqu’à fin 2022.

Cette augmentation concerne le Tarif bleu EDF : si vous avez souscrit une offre à prix indexé sur les TRV d’EDF, cela vous impacte directement. Si vous avez choisi une offre à prix bloqué, votre tarif n’évoluera pas et ne dépendra pas des évolutions du Tarif réglementé.

Les mesures prises pour bloquer cette hausse à 4%

Afin de limiter cette hausse à 4%, le Gouvernement a pris quelques mesures.

Une baisse de la taxe CSPE

La CSPE, ou Contribution au Service Public de l’Electricité, est une des taxes sur l’électricité permettant de financer la modernisation et le développement du service public de l’électricité en France. Il s’agit d’une des plus importantes parmi les quatre existantes (CSPE, TVA, TCFE et CTA).

Le Gouvernement a donc pensé à baisser le montant de cette taxe, ce qui a été adopté le 14 octobre dernier via un amendement. Le but étant de faire en sorte que le Tarif réglementé de l’électricité (ou Tarif Bleu EDF) ne subisse pas une hausse supérieure à 4% !

Une relève du plafond de l’ARENH pour avril 2022

Afin d’aider ce gel tarifaire, le gouvernement pensait continuer à négocier avec la Commission Européenne pour relever le plafond de l’ARENH (Accès Régulé à l’Energie Nucléaire Historique) d’ici 2023. Ce mécanisme impose à EDF de vendre une certaine quantité d’électricité, soit 100 TWh maximum, aux fournisseurs alternatifs (TotalEnergies, Vattenfall, Eni…) à un prix de 42€/MWh.

Un faible coût comparé aux prix du marché de gros, qui peuvent attendre 365€ le MWh ! En remontant ce plafond, cela empêcherait les fournisseurs alternatifs de se reporter et de s’approvisionner sur les marchés suite à un dépassement de plafond, ce qui arrive de plus en plus. Le Gouvernement espère alors limiter une augmentation globale des prix de l’électricité.

C’est donc confirmé : le plafond de l’ARENH sera remonté pour avril prochain de 20 TWh, pour atteindre 120 TWh au lieu de 100 TWh. De plus, le prix du MWh remonte de 42 à 46,5 MWh. De bonnes nouvelles pour les fournisseurs alternatifs, qui pourront ainsi s’approvisionner en électricité moins chère.

Comparez les offres d’électricité sur lesfurets pour économiser un maximum

En attendant de voir des évolutions de la situation, plus ou moins favorables, n’attendez plus pour faire un maximum d’économies et éviter ainsi de subir de plein fouet ces hausses à répétition !

Bénéficiez de tous nos conseils pour réduire vos factures en pleine hausse des prix de l’énergie !

Le conseil de François !
Sur lesfurets, on vous accompagne dans votre recherche de la meilleure offre d’électricité, et surtout la plus économique, grâce à la comparaison des tarifs des fournisseurs du marché. Privilégiez les offres à tarif indexé si vous souhaitez faire d’importantes économies immédiatement ou bien les offres à prix fixe si vous préférez vous protéger des hausses en bénéficiant d’un tarif bloqué sur une ou plusieurs années.
Comparer les offres
Partager sur
Comparer les offres