MENU
Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Partager sur

L’augmentation des prix EDF de l’électricité continue en 2021

2021 suit l’évolution observée en 2020, soit une augmentation des prix de l’électricité ! On enregistrait alors une hausse de 1,61% des tarifs de l’électricité en février 2021.

Quelle augmentation EDF de l’électricité en 2020 en France ?

Plusieurs augmentations des prix EDF de l’électricité ont été annoncées en 2020, venant confirmer la tendance à la hausse enregistrée depuis de nombreuses années.

Tout d’abord, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), chargée d’annoncer les évolutions du tarif réglementé d’électricité, avait annoncé une augmentation de l’électricité dès le début de l’année. Dans les détails, une hausse de 2,4% des tarifs de l’électricité en février 2020 était confirmée.

2020 allait être une année à hausse. La CRE annonçait d’ailleurs une nouvelle augmentation de l’électricité de 1,55% en août 2020. Mais en plus des traditionnelles évolutions des prix, une autre mauvaise nouvelle venait se rajouter ce mois-ci, validant pour de bon la hausse en cours : l’augmentation du TURPE de 2,75% en août 2020.

Le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité) permet de couvrir les coûts d’entretien et de développement du réseau électrique d’Enedis et de RTE, respectivement gestionnaires de distribution et de transport de l’électricité en France.

L’augmentation de l’électricité en 2019 en France

2019 avait vu le mouvement des Gilets Jaunes prendre de plus en plus d’ampleur. Commencé à l’automne 2018, ce mouvement de contestation avait notamment forcé le Gouvernement à geler les prix de l’électricité jusqu’en mai 2019. EDF avait ainsi prévu une augmentation de ses tarifs dès début 2019.

Ce gel temporaire n’a fait que retarder l’augmentation de l’électricité EDF. Les Français subissaient alors une hausse de 5,9% des tarifs de l’électricité en juin 2019, l’une des plus importantes depuis 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence. Suivait une deuxième augmentation de 1,23% en août.

Y a-t-il eu augmentation des prix de l’électricité en 2018 ?

Une augmentation EDF des prix de l’électricité de 0,8% a effectivement eu lieu en février 2018. Cependant, une des rares baisses sur ces quinze dernières années avait également été annoncée en août 2018, soit -0,5%.

L’explication ? La fin du rattrapage lié aux écarts entre tarifs et coûts générés en 2012 du temps de Manuel Valls, quand il était ministre de l’Intérieur.

2017, 2016… Quelle évolution des prix ?

En 2017, les Français subissaient une hausse des tarifs de l’électricité de 1,7% au 1er août, due notamment à une augmentation des frais de maintenance d’EDF pour renforcer la sécurité de ses centrales.

En 2016, une évolution des prix à la hausse intervenait en janvier, de l’ordre de 2%. Une baisse de 0,5% suivait ensuite en août, grâce à une diminution du prix de l’électricité sur les marchés de gros, généralement plus cher que l’électricité nucléaire vendue par EDF à ses concurrents sur le marché.

Une augmentation de l’électricité EDF sur les 10 dernières années

On l’a vu, les prix de l’électricité ont continué à augmenter sur les quatre dernières années, mais qu’en est-il sur les 10 dernières années, voire plus ?

Sur les 20 dernières années, d’après l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques), l’augmentation de l’électricité EDF a été de l’ordre de 30%. Afin d’illustrer cette évolution, voici un tableau des différentes augmentations du tarif EDF depuis 2007 :

Année Augmentation de l’électricité EDF HT
2007 +1,1%
2008 +2%
2009 +1,9%
2010 +3%
2011 +1,7%
2012 +2%
2013 +5%
2014 +2,5%
2015 +2,5%
2016 -0,5%
2017 +1,7%
2018 -0,5%
2019 +5,9%
Février 2020 +2,4%
Août 2020 +1,55%
Février 2021 +1,61%

Pour avoir une vision encore plus large de ces évolutions, jusqu’en 1996 exactement, le graphique ci-dessous vous y aidera :

evolution-prix-tarifs-electricite-1996-2020
Source : CRE

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les évolutions du prix de l’électricité en France ? N’hésitez pas à consulter notre contenu dédié.

Qu’entend-on par prix de l’électricité EDF ?

Ce qu’il faut avant tout avoir en tête, avant même de comprendre les raisons de l’augmentation de l’électricité en France, c’est la nature du tarif qui est concerné.

Quand on parle de prix de l’électricité, on entend par là le tarif réglementé de l’électricité commercialisé par EDF. Aussi appelé tarif bleu EDF, il n’est proposé que par EDF lui-même : les autres concurrents n’ont pas le droit de l’intégrer à leurs offres. En revanche, comme nous le préciserons plus bas, ce type de tarif constitue un prix de référence pour leurs propres grilles tarifaires.

Pour tous les détails concernant le tarif bleu EDF, consultez notre guide complet.

Comment est-il fixé ?

Apparu en 1946 et tarif unique d’électricité jusqu’en 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, le prix réglementé de l’électricité d’EDF est fixé par les pouvoirs publics sous le contrôle de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Jusqu’à fin 2015, les ministres de l’Énergie et de l’Économie déterminaient les tarifs, après avis de la CRE. Maintenant, depuis 2016, c’est la CRE qui contrôle l’évolution des prix réglementés et qui les annonce. Les ministres ont alors 3 mois à compter de la proposition de la CRE pour faire opposition.

Le tarif bleu EDF est fixé jusqu’à deux fois par an, au 1er février et au 1er août en général.

Quel est le prix du kWh EDF d’aujourd’hui ?

Le prix du kWh d’électricité représente le coût que vous devez payer à chaque fois que vous consommez 1 kWh d’électricité dans votre logement. Il est exprimé en euros. Afin de connaître le coût de votre consommation, mensuelle par exemple, il vous faudra le multiplier par le nombre de kWh consommés dans le mois.

Vous souhaitez devenir incollable sur le prix du kWh d’électricité ? Plus de détails sur notre guide dédié.

Voyons voir le prix du kWh d’électricité appliqué par EDF pour son tarif bleu en mars 2021. Ci-dessous, les prix sont indiqués pour les deux options tarifaires Base et Heures Pleines/Heures Creuses.

  • Option Base
Puissance du compteur Prix du kWh EDF Base (€ TTC) Prix de l’abonnement EDF Base (€ TTC/an)
3 kVA 0,1582 102,36
6 kVA 0,1582 127,20
9 kVA 0,1630 152,04
12 kVA 0,1630 176,64
15 kVA 0,1630 200,76

Pour plus de détails, rendez-vous sur notre guide complet sur le tarif de Base EDF.

  • Option Heures Pleines/Heures Creuses
Puissance du compteur Prix du kWh EDF Heures Pleines (€ TTC) Prix du kWh EDF Heures Creuses (€ TTC) Prix de l’abonnement EDF HP/HC (€ TTC/an)
6 kVA 0,1853 0,1353 138,06
9 kVA 0,1853 0,1353 171,36
12 kVA 0,1853 0,1353 202,56
15 kVA 0,1853 0,1353 231,84
18 kVA 0,1853 0,1353 258,72
24 kVA 0,1853 0,1353 319,92

Vous souhaitez tout connaître de l’option Heures Pleines/Heures Creuses EDF ? Lisez notre guide d’expert sur le sujet.

Constituant le prix de base de votre électricité, il est essentiel de souscrire le prix du kWh le moins cher du marché afin d’économiser sur votre facture. Sur lesfurets, nous vous permettons justement de trouver le fournisseur le plus adapté à votre désir d’économies et vos habitudes de consommation.

Comparez les différents fournisseurs et réduisez votre facture
Je compare

Prix du kWh chez EDF : un tarif de référence sur le marché

Tarif historique d’électricité en France depuis 1946, le prix réglementé EDF est une référence pour les fournisseurs alternatifs. Ils le prennent ainsi comme base pour leurs propres grilles tarifaires, notamment leurs offres indexées dont le mécanisme de remise est expliqué plus bas.

Une augmentation de l’électricité chez EDF impactera donc de la même manière les concurrents du marché. Malgré tout, une offre indexée vous fera quoi qu’il arrive payer moins cher tandis qu’une offre fixe vous protégera contre de telles augmentations en bloquant votre prix du kWh sur plusieurs années.

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher ?

Avec l’apparition de la concurrence sur le marché de l’énergie en 2007, EDF n’est plus tout seul. En plus de pouvoir avoir le choix de souscrire ailleurs que chez EDF, les Français ont aussi l’opportunité de payer moins cher chez les autres fournisseurs alternatifs grâce à leurs offres de marché.

Regardons ensemble le marché de l’énergie tel qu’il est actuellement :

marche-energie-en-france

Il y a donc deux types d’offres de marché : les offres à tarif indexé, qui appliquent une réduction sur le prix du kWh par rapport à celui d’EDF (-5%, -10%…) et les offres à prix fixe qui permettent de bloquer le prix du kWh sur plusieurs années.

Les offres indexées, qui constituent la majorité des abonnements proposés par les fournisseurs alternatifs, vous assureront de payer moins cher qu’EDF. Certains fournisseurs, comme Mint Energie, Méga Energie ou encore Cdiscount Energie, proposent des remises parmi les plus agressives du marché : respectivement -17%, -13% et -15%.

Afin de trouver le fournisseur d’électricité le moins cher, une seule solution : la comparaison en ligne ! Sur lesfurets, renseignez vos besoins et nous faisons le reste pour vous ! Vous aurez ainsi accès aux meilleures offres d’électricité du marché, du moins cher au plus cher.

Comparez les différents fournisseurs et réduisez votre facture
Je compare

Quelle est la composition du prix de l’électricité ?

Afin de bien comprendre l’augmentation du tarif EDF, il faut également bien connaître la composition du prix de l’électricité. D’après les données de la CRE, nous vous proposons ci-dessous un schéma explicatif vous montrant la composition du tarif de l’électricité en France. Nous expliquerons par la suite chaque élément.

composition-prix-electricite

Les taxes sur l’électricité, soit 34% du prix total

  • La CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité) : elle permet de financer les charges des opérateurs d’électricité liées aux missions de modernisation et de développement du service public de l’électricité.
  • Les TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité) : il s’agit en fait des taxes locales départementales et communales, que chaque consommateur d’électricité dont la puissance de compteur est inférieure ou égale à 250 kVA se doit de payer.
  • La CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) : elle finance le régime de retraite des professionnels relevant des IEG (Indus­tries élec­triques et gazières).
  • La TVA : elle est de 5,5% sur l’abonnement et de 20% sur la consommation d’électricité.

Les coûts d’acheminement de l’électricité, soit 31% du prix total

L’électricité est acheminée jusqu’aux logements par deux entités : RTE (Réseau de Transport d’Électricité), gestionnaire du réseau de transport, et Enedis, gestionnaire du réseau de distribution. Afin de couvrir leurs coûts d’entretien et de maintenance du réseau électrique, le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité) a été créé. En d’autres termes, les fournisseurs se doivent de payer leurs accès aux réseaux via ce TURPE : ce coût est ensuite répercuté sur les consommateurs.

Les coûts de production de l’électricité, soit 35% du prix total

Ces coûts concernent l’approvisionnement en électricité des fournisseurs, que ce soit de la production ou bien de l’achat d’électricité. On prend alors en compte le prix de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique), qui permet aux fournisseurs alternatifs d’acheter l’électricité nucléaire à EDF, mais aussi les prix du marché de gros pour l’électricité, sur lesquels vont s’approvisionner régulièrement les fournisseurs.

Pourquoi les prix de l’électricité augmentent-ils ?

Hausse du TURPE : une première raison de l’augmentation EDF

On l’a vu plus haut, une hausse du TURPE permettant de rémunérer les coûts d’entretien du réseau d’Enedis et de RTE a eu lieu en août 2020. Et cette évolution a eu un impact direct sur l’augmentation du tarif EDF.

Le réseau électrique français est l’un des plus importants d’Europe : les sommes allouées pour son entretien, sa maintenance et son développement sont donc colossales, avec plusieurs milliards d’euros injectés chaque année. Il faut donc couvrir tous ces coûts de la part des fournisseurs d’électricité afin de pouvoir profiter d’un réseau toujours plus performant.

Le paiement du TURPE est donc obligatoire pour les marques, ce qu’elles répercutent ensuite sur les factures de leurs abonnés. Son augmentation fait inévitablement varier à la hausse les prix de l’électricité EDF, et donc vos factures.

Augmentation EDF et compteurs Linky

En plus de l’entretien et de l’amélioration des réseaux électriques en France, une autre mission relevant du service public est également à l’œuvre actuellement : le déploiement des compteurs Linky sur tout le territoire d’ici à 2022. Avec ce déploiement, c’est 7 milliards d’euros engagés !

L’augmentation de l’électricité EDF est donc en partie due à l’arrivée progressive des compteurs Linky dans les foyers français.

Les taxes influent sur la hausse du tarif EDF

Les taxes sur l’électricité représentent près de 35% de la composition du tarif EDF. Pas étonnant que leur évolution ait un tel impact sur les prix de l’électricité en France ! D’autant plus que l’énergie est l’un des domaines les plus taxés dans l’Hexagone.

Plusieurs taxes sont concernées et jouent sur la hausse du tarif EDF :

  • La TVA, qui s’applique à 20% sur le prix du kWh d’électricité HT et à 5,5% sur le prix de votre abonnement, la partie fixe de votre facture.
  • La CTA ou Contribution Tarifaire d’Acheminement. Elle sert à couvrir les cotisations sociales et patronales payées par les anciens salariés des industries électriques et gazières (IEG) avant 2005 pour leurs retraites.
  • La CSPE ou Contribution au Service Public de l’Électricité. Elle permet de couvrir le développement des énergies renouvelables en France. Cette taxe augmente régulièrement depuis 2010 et jusqu’à aujourd’hui, elle a quasiment été multipliée par 5. Depuis sa création en 2002, elle a augmenté de 650% !

La raison de cette augmentation ? Le tarif de rachat par EDF d’une partie de l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelable. Depuis la loi sur la Transition Énergétique, EDF est contraint de racheter une partie de cette énergie. Mais le problème, c’est que ce tarif n’est pas le même que le prix classique de l’électricité : cette différence est compensée par la CSPE.

Avec le fort développement du photovoltaïque ou de l’éolien en France, cet écart ne cesse de grandir pour des tarifs de rachat de plus en plus élevés. La hausse des tarifs EDF en est la conséquence.

  • La TCFE ou Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité. C’est une taxe prélevée au niveau local, par les départements et communes.

Un renforcement de la sécurité des parcs nucléaires

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011, EDF a décidé de renforcer la sécurité de l’ensemble de son parc nucléaire. Une modernisation de ses installations qui coûte également cher en investissements : près de 55 milliards d’euros d’ici 2025 !

En plus de ses centrales, dont le fournisseur historique souhaite rallonger la durée de vie de plusieurs dizaines d’années, ses barrages hydrauliques sont également dans sa ligne de mire.

L’ARENH : une autre cause de l’augmentation des tarifs de l’électricité

L’ARENH, ou Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique, a une certaine influence sur l’évolution du prix de l’électricité. Mais de quoi s’agit-il ?

Ce mécanisme consiste à fournir aux concurrents d’EDF une partie de son électricité nucléaire, que le fournisseur historique leur vend à un prix de 42€/MWh et selon un plafond limité à 100 TWh par an. Cela empêche les fournisseurs alternatifs d’aller s’approvisionner totalement sur les marchés de gros de l’électricité, bien plus chers que l’énergie EDF.

Mais pourquoi cause-il une augmentation des tarifs de l’électricité EDF ? Tout simplement parce que son plafond a été dépassé depuis maintenant 2 ans, et la CRE vient d’annoncer que cela allait être de nouveau le cas pour 2021 avec près de 146,2 TWh demandés par les fournisseurs. Ce dépassement de plafond oblige ainsi la concurrence à s’approvisionner en plus grandes quantités sur le marché de gros, augmentant fatalement le prix de l’électricité.

Les discussions sont en cours entre les principaux intéressés pour remonter ce plafond à 150 TWh. Wait and see !

Quelles prévisions d’augmentation du prix de l’électricité sur 5 ou 10 ans ?

Les prix de l’électricité augmentent actuellement mais qu’en est-il dans les années à venir ? Sur lesfurets, nous pouvons vous fournir un élément de réponse !

Tous les éléments décrits ci-dessus pour expliquer l’augmentation EDF des prix vont malheureusement se répercuter sur une durée bien plus longue que 2021 seul. Notre actualité sur la hausse des tarifs de l’électricité jusqu’en 2024 vous éclairera sur les différentes raisons de cette évolution.

Pour vous citer les chiffres les plus importants, les gestionnaires de réseau, Enedis et RTE, ont fait part de certaines de leurs prévisions d’augmentation des prix de l’électricité : on parle d’une augmentation de 1,4% par an jusqu’en 2024, avec une hausse de 4,2% du TURPE sur la même période.

Le prix de l’électricité en Europe : Italie, Allemagne, Belgique…

Quelle est la situation de nos voisins européens en termes de prix de l’électricité ? La payait-elle moins chère que chez nous en 2020 ? Détails avec lesfurets !

Eh bien non, malgré l’augmentation régulière des prix d’EDF depuis une quinzaine d’années, la France était loin d’être le pays le plus cher en 2020 ! Surtout lorsque l’on compare avec ses voisins les plus proches.

Au premier semestre 2020, d’après les données d’Eurostat, le prix du kWh moyen payé par les ménages français était de 0,1899€ TTC, soit 18% moins cher que la moyenne de l’ensemble des pays de l’Union Européenne.

On paye ainsi plus cher son électricité en Belgique, en Allemagne, en Italie, au Danemark ou encore en Espagne, qui affichent respectivement des prix du kWh moyens de 0,2792 € TTC, 0,3043 € TTC, 0,2226 € TTC, 0,2833 € TTC et 0,2239€ TTC. Les pays de l’Est sont les mieux lotis, comme la Bulgarie (0,0997€ TTC) ou la Hongrie (0,1031€ TTC).

prix-tarifs-electricite-europe-2020
Source : Eurostat

Ma facture d’électricité augmente : que faire ?

Pourquoi ma facture d’électricité augmente ? Voilà une question à laquelle nous avons répondu dans ce guide ! Cependant, comment limiter un maximum cette augmentation des tarifs EDF sur vos dépenses en énergie ?

Sur lesfurets, nous vous accompagnons dans la comparaison en ligne des fournisseurs du marché afin de dénicher le meilleur prix ! Parce que changer de fournisseur d’énergie est un premier pas vers plus d’économies, nous vous y encourageons. D’autant plus que la procédure est gratuite, rapide et sans engagement !

Le conseil de François !
Comme indiqué plus haut, opter pour une offre à prix indexé, autrement dit avec une réduction sur le prix de votre kWh, vous assurera de payer moins cher qu’EDF. Utilisez notre comparateur d’électricité en ligne afin de trouver l’offre idéale pour vos économies ! Souscrivez également par téléphone au 01 76 24 88 14 (du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h).
Comparer les offres
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres