MENU

Avant 2007, le marché de l’énergie, c’était ça :

  • EDF (Electricité de France) pour l’électricité
  • Engie (ancien Gaz de France puis GDF-Suez) pour le gaz

Le 1er juillet 2007, ce marché s’est ouvert à la concurrence. Cela a permis à de nouveaux acteurs de se positionner.

Le réseau de distribution est par contre resté le même. ERDF (Electricité Réseau de France) gère le réseau d’électricité et GRDF (Gaz Réseau de France) s’occupe de l’acheminement du gaz.

Changer de fournisseur, une possibilité mal connue

Aujourd’hui, 50% des Français ignorent encore qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie.

Les utilisateurs de gaz sont plus au fait de la procédure de changement que les personnes se chauffant à l’électricité.

L’an dernier, seuls 13 % des Français ont changé de fournisseur d’énergie.

Une procédure simple et gratuite

Changer de fournisseur d’énergie est pourtant très simple. La plupart du temps, cela se fait en ligne.

  • La procédure est gratuite. Aucun fournisseur ne peut vous imputer de frais de résiliation.
  • La résiliation est automatique et prend fin lorsque le nouveau contrat commence.
  • Vous ne changez pas de compteur. Les relèves sont effectuées par GDRF et ERDF, quel que soit votre fournisseur, et ce, tous les six mois.
  • Les réseaux de distribution étant les mêmes, vous ne risquez pas de coupure de courant ou d’approvisionnement de gaz, seule votre facture sera modifiée.
  • Vous pouvez choisir le même fournisseur pour le gaz et l’électricité mais aussi souscrire deux contrats différents.
  • Le changement de fournisseur est réversible. Vous pouvez revenir à votre ancien fournisseur à tout moment. Celui ne peut pas vous « punir » d’avoir quitté son réseau, en vous facturant plus ou en vous fournissant un service de moindre qualité.

Deux tarifs distincts

Si avant 2007, un seul tarif vous était proposé (c’est le tarif réglementé). Aujourd’hui, vos factures peuvent être calculées de deux façons :

  • le tarif règlementé : c’est le tarif fixé par l’Etat et imposé à Engie et EDF.
  • le tarif « à prix de marché » : c’est un tarif libre, proposé par les nouveaux acteurs. Il est en général moins cher que le tarif réglementé mais peut varier en fonction des prix de la Bourse. Vous pouvez aussi trouver des formules « en dessous du tarif réglementé », qui quelques soient les orientations boursières, resteront en dessous du prix d’EDF et d’Engie. Attention toutefois, ces offres sont en général limitées dans le temps.

Les deux acteurs historiques désormais concurrents

EDF et Engie sont dorénavant deux entreprises distinctes et concurrentes.

Sur leur domaine propre, les deux entités sont tenues d’appliquer le tarif réglementé imposé par l’Etat. Mais depuis la privatisation, EDF s’est positionné sur le gaz et Engie sur l’électricité. Pour ces nouvelles offres, elles peuvent fixer leurs tarifs librement.

Aussi, aujourd’hui, le premier concurrent d’EDF sur l’électricité est Engie. Sur le gaz, le premier concurrent d’Engie… c’est EDF.

Linky et Gazpar, vos nouveaux compteurs

Quelque soit votre fournisseur, vous disposerez, si ce n’est pas déjà le cas, d’un nouveau compteur :

  • « Linky » pour l’électricité
  • « Gazpar » pour le gaz

Ces nouveaux compteurs vous permettent d’être facturé en fonction de vos consommations réelles et non à partir d’une estimation. Vous pouvez suivre votre consommation quotidienne sur Internet.

  • Le remplacement du compteur est gratuit.
  • Le déploiement a déjà commencé et se terminera en 2024.

Selon les chiffres du médiateur national de l’énergie, 60% des Français seraient favorables aux nouveaux compteurs. Chez les défavorables, la principale source de questionnement est la crainte de suppression d’emploi (25%). 10% ont peur de voir leurs données personnelles diffusées, 9% se méfient de l’impact négatif des ondes sur leur santé.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    4 commentaire(s)

    1. Jean-Louis

      Merci pour cette page instructive. Toutefois, vous dites d’abord: « Vous ne changez pas de compteur », et plus bas: « Quelque soit votre fournisseur, vous disposerez d’un nouveau compteur ». C’est contradictoire ! Laquelle de ces deux affirmations reflète la réalité ?

    2. Amilhastre Jeannine

      Bonjour
      Est il vrai que les ondes du compteur Linky ont un impact négatif sur la santé?
      Si ce n’est pas le cas comment faire pour revenir sur un refus de changer de compteur ? Merci de bien vouloir répondre

      1. LesFurets

        Bonjour Jeannine,
        Il existe en effet une petite inquiétude concernant les radiofréquences émises par la technologie du compteur Linky, qui peuvent être cancérogènes. Cependant, la puissance du champ de ces ondes demeure trop faible pour être véritablement dangereux, et à 20 cm du boitier, les niveaux des champs électromagnétiques sont 100 à 600 fois inférieurs aux valeurs limite réglementées. A titre de comparaison, un réfrigérateur émet 100 fois plus. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir. L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire estime même que le compteur Linky est aussi inoffensif qu’une télé.

        Dans tous les cas, la pose du compteur Linky est imposée officiellement par Enedis et le consommateur n’a pas le droit de refuser l’installation de ce dernier.
        En espérant vous avoir aidé.

        1. michel

          Bonjour à tous,
          je suis chez Direct Energie depuis quelques années et j’en suis particulièrement content. Prix bas, service au top. Très bonne réactivité du service client, les démarches sont simples, les facturations détaillées (suivi journalier possible), les conseils pour faire des économies très utiles.

    Comparer les offres