MENU
Comparateur d'énergie
Changez de fournisseur avec notre comparateur d'énergie
Comparer les offres
Partager sur

Le chauffage en hiver : un moment redouté

Avec la hausse actuelle des tarifs de l’électricité (entre 3,5 et 4% en janvier 2020) mais aussi ceux du gaz, notamment en novembre et en décembre 2019, les ménages français redoutent l’arrivée de l’hiver. Selon un sondage Odoxa 2019, plus de 7 français sur 10 craignent cette période ainsi que les conséquences que la baisse des températures peut avoir sur leurs factures d’énergie.

Afin d’éviter de dépenser trop, de nombreux français n’hésitent pas à attendre de sentir le froid chez eux avant de commencer à allumer leur chauffage. Ainsi, 43% décident de chauffer au minimum leur logement et 34% seraient prêts à ne pas allumer les radiateurs de certaines pièces.

1 700 euros de dépenses en chauffage en 2019

En 2019, d’après une étude d’Effy, le spécialiste en rénovation énergétique, les français ont dépensé environ 1 700 euros pour se chauffer. Les ménages ayant dépensé le plus (1 913 euros) sont ceux se chauffant au fioul alors que les foyers se chauffant au bois n’ont dépensé que 759 euros dans l’année. Concernant les logements au gaz et à l’électricité, ils auront respectivement dépensé 1 446 et 1 802 euros.

Pour la comparaison, les français avaient dépensé en 2017 1683 euros en moyenne pour se chauffer. Une évolution qui reste finalement plutôt stable.

Comment faire des économies sur votre chauffage ? | lesfurets

Chauffage économique : les bons réflexes pour réduire ses dépenses

On l’a donc vu, les dépenses en chauffage durant l’hiver sont toujours autant redoutées par les français.

Cependant, grâce à quelques gestes du quotidien et autres astuces pour dénicher des abonnements moins coûteux, vous pourrez réaliser des économies sur ce poste de dépense contrainte et utiliser cet argent comme vous le souhaitez.

Optimisez l’isolation énergétique de votre logement

  • Premier conseil, veillez à garder vos volets fermés au maximum quand vous vous absentez la journée, notamment en hiver, car ceci permettra de conserver une partie de la chaleur dans vos pièces.
  • Colmatez également tous les trous et fissures qui pourraient être présents dans votre logement afin de ne rien perdre de votre chaleur.
  • Préférez le double vitrage afin d’isoler un maximum votre habitation au niveau des fenêtres. Ce type d’opération est à nouveau incluse pour 2019 dans le cadre du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique).
  • Les combles ne doivent pas être oubliées, étant une importante cause de déperdition de chaleur dans les habitations. Ainsi, il sera très astucieux de déposer sur le plancher de vos combles de la laine de verre ou de roche.
  • Enfin, dernier conseil, pensez aussi à isoler les murs situés derrière vos radiateurs afin de ne pas perdre toute la chaleur évacuée par la source de chaleur. Des feuilles métalliques isolantes peuvent faire l’affaire.

En ce qui concerne l’isolation de votre maison (combles, sols, murs…), sachez que la marque Pacte Énergie Solidarité du groupe Effy propose une offre à 1 euro pour tous ces types de travaux. Votre éligibilité à cette offre dépendra alors de vos ressources.

Pour plus d’information, consultez notre guide dédié à l’isolation thermique.

Gérez les températures de votre logement

Afin d’économiser, il est donc important de conserver au maximum la chaleur dans son logement. Mais il est également essentiel de bien gérer cette production de chaleur dans la durée et l’espace !

  • Aussi, veillez à adapter le thermostat à vos usages. En effet, il est inutile de surchauffer des pièces dans lesquelles vous vous rendez peu fréquemment ou de laisser la température au maximum pendant les journées en semaine. Pour rappel, selon l’Ademe, la température optimale pour toutes les pièces de votre logement est de 19°C. Vous pouvez alors associer à vos thermostats des programmateurs ou bien des sondes de température en extérieur afin de gérer au mieux la température de chaque pièce selon les moments de la journée.

D’après le Code de la Construction et de l’Habitation, baisser le chauffage d’un petit degré peut vous faire économiser jusqu’à 7% sur vos factures.

  • Vous pouvez en outre installer des radiateurs intelligents gérant la chaleur, qui vous permettent de régler de façon séparée la température de chacune des pièces. Un bon équipement connecté et régulateur de chauffage, c’est jusqu’à 45% d’économies sur vos factures !
  • Un chauffage électrique peut être coupé ou baissé très facilement selon si vous vous absentez pour quelques heures ou bien tout un week-end.
  • Pensez à éviter de placer vos meubles à côté des sources de chaleur. En effet, ils en absorbent une partie et empêchent sa dispersion dans l’espace.

chauffage économique

Entretenez avec soin vos équipements

Chauffer, c’est bien, mais autant le faire avec du bon matériel, en état de marche.

  • L’entretien de votre chaudière (entre 4 et 400 kW) doit être obligatoirement réalisée 1 fois par an par un professionnel agréé, et ce pour plus de sécurité, plus de durabilité et pour plus de prévention des pannes. Les beaux jours sont une période propice, votre chaudière étant très peu sollicitée à cette période-là. Au cas où vous devriez changer vos installations de chauffage, notamment une vieille chaudière au fioul ou au gaz de plus de 15 ans et énergivore, opter pour une chaudière basse consommation est une bonne astuce. Pour les ménages les plus modestes (d’après les critères de l’Anah), le fournisseur Engie propose désormais l’installation d’une chaudière au gaz basse consommation pour 1 euro.
  • L’entretien de votre pompe à chaleur doit être également réalisée une fois par an par un spécialiste (si elle contient plus de 2 kg de fluide frigorifique), mais vous avez la possibilité de contribuer vous aussi à son bon état de marche en la nettoyant si nécessaire des saletés ou en la débarrassant d’éventuels obstacles à son bon fonctionnement (feuilles, débris…). Sachez également que la marque Pacte Énergie Solidarité du groupe Effy propose pour les foyers les plus modestes (d’après les critères de l’Anah) le remplacement de sa vieille chaudière au fioul ou au gaz contre une pompe à chaleur, au prix de 1 euro symbolique.
  • En ce qui concerne les radiateurs électriques, les dépoussiérer tous les 6 mois ne leur ferait pas de mal. Tous les 5 ans, n’hésitez pas à faire venir un professionnel pour qu’il vérifie l’intérieur de votre appareil.
  • Pour les radiateurs à eau, il est recommandé de les purger (cela consiste à évacuer l’air de l’intérieur du radiateur) afin d’éviter des problèmes de chauffe et de performance de votre appareil. Il est conseillé de le faire au moins une fois par an, notamment juste avant l’hiver.

Vous pouvez également aller plus loin et faire poser des panneaux photovoltaïques. En quelques années, le coût de l’installation sera amorti par les économies d’énergie réalisées. Si vous souhaitez entreprendre ces travaux, n’oubliez pas qu’avec la Loi de Transition énergétique, vous pouvez bénéficier de crédits d’impôt. De même, la Prime Energie ou les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat pourront vous être d’une grande aide.

Pour vos économies de chauffage, comparez les prix des différents fournisseurs d’énergie

Vous pouvez également profiter de l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence depuis 2007 pour vous  renseigner sur les offres des nouveaux acteurs du secteur (Direct Energie, Planète Oui, Total Spring, Eni…). Gaz, électricité, fioul… Vous n’aurez qu’à sélectionner le type d’énergie que vous utilisez ou encore renseigner les caractéristiques de votre logement pour accéder aux formules les plus adaptées à votre profil. Des tarifs plus avantageux de plusieurs opérateurs, notamment les fournisseurs alternatifs, vous seront alors proposés.

Le conseil d'Hervé !
Sur une facture de gaz et d’électricité, les Français pourraient donc économiser plusieurs centaines d’euros en modifiant certaines de leurs habitudes ou en mettant en concurrence les offres des différents opérateurs d’énergie, et ce grâce à un comparateur d’énergie en ligne, comme sur lesfurets. Souscrivez également par téléphone au 01 76 24 88 14 (du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 10h à 17h).
Comparer les offres
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres