MENU

Radiateur et plancher chauffant, le choix du confort

Installer un plancher chauffant ou des radiateurs dans sa maison reste la solution la plus efficace pour toujours avoir chaud.

Si ce n’est pas la solution la plus économique, surtout si vous faites le choix de chauffer au fuel qui dépend du cours du pétrole et qui peut très vite grimper, cela vous assure un chauffage constant selon vos besoins.

En termes d’installation, la solution la moins onéreuse sera le chauffage électrique devant le gaz et le fioul. En outre, pour un côté pratique, le chauffage électrique est particulièrement apprécié dans la mesure où il ne nécessite pas l’installation d’une citerne ou d’une chaudière.

Mais attention, un chauffage électrique peut très rapidement faire grimper votre note d’électricité, il est plus que conseillé de faire appel à la domotique en mettant en place un scénario selon vos heures de présence, cela permet de réaliser de substantielles économies. En outre, le choix de votre radiateur aura un impact sur votre consommation. Fuyez les convecteurs que l’on nomme à juste titre « grille-pain » et optez pour un radiateur à inertie qui stocke la chaleur.

Poêle à bois ou à granulés et cheminée, un chauffage économique et tendance

Nombre de Français reviennent au chauffage traditionnel en optant pour le bois. On apprécie d’admirer les flammes et de bénéficier d’une chaleur naturelle. En outre, le bois est encore une ressource peu chère par rapport à d’autres énergies. C’est au moment de l’installation que le coût sera important, même s’il existe aujourd’hui des aides de l’état lorsque l’on opte pour les énergies renouvelables.

En revanche, le poêle à bois et la cheminée n’assurent pas le même confort qu’un radiateur. En effet, si vous n’êtes pas là de la journée, vous risquez d’avoir un peu froid en rentrant le soir du travail le temps que vous allumiez le feu et que la pièce se réchauffe.

Vous pouvez cependant opter pour le poêle à granulés qui est branché sur le système électrique et qui peut ainsi être programmé.

Autre inconvénient, le ramonage. En effet, celui-ci doit intervenir deux fois par an pour les propriétaires de cheminées, de poêles à bois, à granulés ou à charbon. Un ramonage coûte au minimum 50 euros, un coût qu’il ne faut pas occulter au moment du choix.

Et n’imaginez pas un instant réaliser des économies sur le ramonage. Car, si un incendie se déclare chez vous à cause de votre cheminée ou de votre poêle et que vous n’êtes pas en mesure de montrer vos factures de ramonage à votre assurance habitation, celle-ci peu réduire votre indemnisation voire même refuser de vous prendre en charge.

Comparer les offres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les offres