MENU

Les Français ont confiance en l’e-santé. Télémédecine, objets de santé connectés, chirurgie à réalité augmentée ou encore l’interprétation des données massives de santé aussi appelées « big data »… Dans un sondage Odoxa publié jeudi dernier, 63% des personnes interrogées émettent un avis positif sur l’e-santé.

Les jeunes de 18-24 ans très favorables à l’e-santé

Les hommes (68%) se montrent plus favorables que les femmes (58%) au développement de l’e-santé. Les plus enthousiastes sont aussi les plus jeunes. 72% des sondés âgés de 18 à 24 ans expriment une opinion positive sur l’e-santé. Ils sont talonnés par les catégories socioprofessionnelles supérieures (70% d’avis positifs). La crainte de dérives liées à l’e-santé concerne surtout les patients de 65 ans et plus, avec 55% d’avis défavorables.

Quelle que soit leur opinion, les Français n’ont pas toujours conscience de ce qui se cache derrière le terme « e-santé ». La plupart d’entre eux ont déjà entendu parler de la télémédecine (75%) et des objets de santé connectés (74%). En revanche, certaines innovations leur restent inconnues. 62% ne savent « pas du tout » ce qu’est la chirurgie augmentée et 72% ignorent ce que peut bien être le « big data » en santé.

Les Français utilisent peu les objets connectés

Odoxa s’est aussi penchée sur les usages des Français en matière d’e-santé. Les applications de santé, balances et autres podomètres connectés sur smartphone ne remportent pas un franc succès. Seuls 10% des sondés déclarent en utiliser très souvent, 27% de temps en temps. Nos compatriotes suivent peu leur santé ou leur activité physique en direct grâce à ces objets. 63% des sondés affirment n’en avoir jamais testé.

Si les Français connaissent mal le secteur de l’e-santé, ils approuvent en revanche sa régulation. 65% des sondés souhaiteraient une forte implication du secteur public dans le financement et le développement de la e-santé. Les citoyens tiennent à ce que la santé reste un domaine protégé, qui ne tombe pas entre les seules mains des entreprises privées. Le sondage a été réalisé les 7 et 8 février derniers auprès d’un échantillon représentatif de 982 personnes en France (méthode des quotas).

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé