MENU

L’Américain Aetna vient d’offrir une montre connectée Apple Watch à chacun de ses 50.000 employés et à certains de ses clients, afin, dit-il, de les encourager à vivre plus sainement. Le spécialiste de l’assurance-santé a également fait savoir qu’il comptait développer d’autres applications pour la célèbre montre connectée, notamment dans le suivi médical. Au programme : règlement des factures par l’intermédiaire du service de paiement mobile Apple Pay, gestion des rendez-vous médicaux, prise de médicaments, etc.

Depuis cet automne, Aetna est, selon lui, « le premier assureur-santé majeur aux Etats-Unis » à distribuer ou à prendre à sa charge une portion importante du prix de l’appareil ultra-populaire. « Et ce n’est que le début, nous sommes impatients d’utiliser ces outils pour améliorer la santé et aider les gens à avoir des journées plus saines », a commenté le PDG d’Aetna, Mark Bertolini, cité dans un communiqué.

Certains analystes évoquent depuis longtemps l’intérêt potentiel pour les assureurs des accessoires vestimentaires connectés, utilisés de manière croissante par les consommateurs pour surveiller leur activité physique, les calories qu’ils dépensent, la qualité de leur sommeil, ou encore leur rythme cardiaque. Et Aetna n’a pas ici fait preuve que de générosité, l’assureur surfe effectivement sur le marché de la e-santé et table sur ce « test-clients et employés » pour, dixit les sites spécialisés, suivre de près l’évolution de la santé de ses clients et leurs éventuelles mauvaises habitudes. But de la manœuvre ? Proposer des réductions sur l’assurance santé contre le partage de certaines données de santé et miser ainsi sur des tarifs indexés sur l’hygiène de vie.

En proposant à ses clients de payer leur contrat moins cher s’ils acceptent que leur hygiène de vie soit surveillée, Aetna rejoindrait alors l’assureur Manuvie. Via son programme « Vitalité », le Canadien propose déjà à ses clients le port d’un bracelet connecté capable d’établir un suivi précis de leur santé. S’ils font preuve de « saines habitudes de vie », ils ont alors droit à un rabais sur leurs primes d’assurance. 

En Allemagne, Generali a lui lancé, « Vitality », une assurance santé qui s’adapte au comportement vertueux ou non des assurés. La prime peut être réduite de 11 à 16% si les clients de Generali sont à même de prouver qu’ils ont un comportement sain. Pour cela, il suffit de mettre de côté son ticket de caisse du magasin bio, son règlement d’une salle de sport, etc.

En France, les réductions sur les cotisations sont pour l’instant interdites. Pourtant, début septembre, l’assureur italien a y également lancé son programme « Vitality ». L’assureur encourage cette fois ses 134.000 entreprises ayant souscrit un contrat de santé collectif à faire un choix en 2017 : accepter ou non son « dispositif de coaching santé et bien-être des salariés ». Le concept est simple : les salariés auront la possibilité de livrer des informations sur leur état de santé via un questionnaire en ligne, comme leur état de stress ou leur consommation de tabac. En fonction des réponses, ils recevront des objectifs personnalisés à atteindre. Si le pari est réussi, le client sera récompensé par des bons de réduction.

Pour rappel, Aetna propose déjà depuis plusieurs années un système prévoyant de rembourser tout ou partie des frais de ses clients qui s’inscrivent à un club de gym ou à des services censés les aider à mieux se nourrir ou à perdre du poids. Reste que ce partenariat avec Apple pourrait aussi donner un coup de pouce aux ventes de l’Apple Watch qui sont à la traîne. Ceci alors que la marque à la pomme a déjà tenté une entrée dans le monde de l’entreprise via des accords de coopération signés avec IBM ou Cisco.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé