MENU

18 mois après avoir arrêté le tabac avec l’hypnose, comment te sens-tu ?

Tout va bien ! Je ne me suis pas remis à fumer depuis septembre 2016. Mon rapport à la cigarette est serein. Je ne fais pas partie de ces anciens fumeurs aigris qui ne supportent plus l’odeur de la cigarette et fuient les terrasses ou se permettent des réflexions contre les fumeurs en terrasse.

J’ai l’impression d’avoir fait du bien à mon corps. Récemment, j’ai profité d’un check up médical pour faire une radio des poumons : ils sont en pleine forme eux aussi.

Quels changements as-tu constatés après ton arrêt du tabac ?

Au niveau des effets indésirables, j’ai eu pas mal de « soucis » immédiatement après avoir arrêté. Mon sommeil était perturbé. Je faisais des insomnies terribles. Je me réveillais fréquemment entre 3h30 et 4h du matin sans pouvoir me rendormir par la suite.

2ème effet indésirable : une forte irritabilité. Ma femme a fait preuve d’une grande compréhension à mon égard.

Enfin, j’ai pris quelques kilos que j’ai du mal à perdre. J’ai compensé le manque de nicotine par la nourriture. 18 mois après, j’ai activement repris le sport. Je me sens beaucoup moins lourd qu’auparavant.

Depuis combien de temps tu fumais ?

J’ai commencé tardivement à l’âge de 19 ans, soit près de 18 ans de clope.

Combien de fois as-tu essayé d’arrêter ?

3 ou 4 fois mais ça n’a jamais marché sur le long terme.

Qu’est-ce que tu avais tenté à l’époque ?

Dans ma précédente entreprise, j’avais eu droit à une formation Allen Car (méthode simple pour arrêter de fumer), qui s’était avérée plutôt utile pendant plusieurs semaines. Mais comme cela avait été effectué dans un cadre pro, certains collègues ayant repris, j’ai fini par reprendre également.

A part ça, je n’avais jamais eu recours à une aide extérieure pour essayer d’arrêter, que ce soit les patchs nicorette, les champix ou l’acupuncture. Pas de clope électronique non plus.

Pourquoi n’as-tu pas essayé la cigarette électronique ?

Parce que je n’avais pas envie de remplacer un geste par un autre !

Qu’est-ce qu’y t’as décidé à retenter d’arrêter de fumer ?

Plusieurs choses… L’impression d’être prisonnier de quelque chose, de ne pas pouvoir profiter des choses sans me demander si j’allais avoir assez de clopes pour la journée ou si le tabac allait être ouvert le lendemain…

Ma femme et mes enfants m’ont motivé aussi. Je ne voulais plus leur imposer l’odeur de tabac sur mes vêtements (je ne fumais pas chez moi, mais seulement sur mon balcon ou en extérieur), ne plus entendre « tu pues la cigarette papa »…

Mais le truc qui m’a vraiment décidé, le point de bascule, c’est un film que j’ai vu avec Seth Rogen & Joseph Gordon Hewitt, 50/50 sur l’histoire de 2 potes dont l’un tombe malade. Ça m’a mis une claque terrible ! Le film n’est pas fou, mais il m’a profondément marqué. Aussi bizarre que cela puisse paraître, malgré toutes les raisons que j’avais d’arrêter, c’est ce film qui a été le déclencheur. J’ai donc décidé de tenter l’hypnose !

Avant d’y aller, tu pensais quoi de l’hypnose concrètement ?

Je ne suis pas trop branché hypnose et psychologie à la base. Et puis j’aime bien garder le contrôle, alors… Puis un jour, je discute avec une amie et j’apprends qu’elle a arrêté grâce à cette méthode.

Elle m’a raconté comment suite à la session, elle n’avait tout simplement plus du tout envie de fumer alors qu’elle en était à plus de 30 clopes par jour. Et du jour au lendemain, basta. Sans vraiment comprendre sur quel ressort l’hypnotiseuse pouvait jouer, j’étais quand même ultra intrigué. Alors j’ai décidé d’essayer !

Raconte-nous comment se déroule une séance d’hypnose

La session s’est déroulée directement chez l’hypnotiseuse, pas dans un cabinet.
Dans un premier temps, on a discuté en face à face sur mon rapport à la cigarette, un peu comme on vient de le faire, mais avec plus de détails.

Puis dans un 2e temps, j’ai fait une 1e liste des choses dont je ne voulais plus entendre parler en arrêtant la clope puis une 2ème liste de mes attentes par rapport à l’arrêt de la cigarette. J’ai ensuite déchiré la première liste, quant à la seconde, je la garde encore précieusement dans mon sac aujourd’hui.

Enfin, dans un 3e temps est venu la session d’hypnose à proprement parler : allongé, un casque sur les oreilles directement relié à un micro dans lequel elle parlait. Sans rentrer dans le détail, disons qu’elle a rebondi sur tout ce que je lui ai raconté lors du temps 1 de la séance.

Contrairement à ce à quoi je m’attendais, je n’ai pas eu l’impression de perdre le contrôle, ça n’est pas Messmer, je ne me suis pas baladé tout nu dans son salon (en tous cas, je ne m’en rappelle pas), mais j’ai ressenti un vrai sentiment de bien être, de volonté et de foi en ma capacité à vraiment arrêter de fumer pour de bon.

Justement, la question que tout le monde se pose : est-ce que ça marche ?

Eh bien ça fait maintenant plus de 3 mois que j’ai complètement arrêté de fumer. Pas de cigarette électronique, pas de clope « de fin de soirée », nada. Je ne ressens pas le besoin de fumer, comme me l’indiquait mon amie. Je ne saurais pas expliquer comment c’est possible mais ça marche !

Tu n’as pas été tenté de reprendre depuis ?

Ça n’a pas été facile mais ça n’est pas aussi difficile que ce que je pouvais croire. Je n’associe plus la clope à une idée de bien-être ou de repos, comme ça pouvait être le cas avant. Je me vois beaucoup plus libre, je retrouve le goût, mes fringues ne sentent plus la clope…

Bon pour être tout à fait honnête, au début, j’ai fait en sorte d’éviter les situations à risques. Par exemple, je n’ai pas bu de café pendant un mois ni pris de pause avec mes collègues parce que j’associais ces moments à la clope et je ne voulais pas être tenté. Mais maintenant j’ai repris une vie complètement normale. Bon j’ai un peu grossi, mais on n’a rien sans rien (rires) !

Bien sûr je pense parfois à la clope, mais l’odeur m’est de plus en plus insupportable.

Est-ce que tu penses que cette fois c’est la bonne ?

C’est difficile d’arrêter donc je vais tout faire pour éviter de replonger. Je sais par ailleurs, pour l’avoir beaucoup vu autour de moi, que tout peut repartir très vite, avec seulement une cigarette. Donc je ne veux plus toucher à la moindre clope. En tout cas, j’en suis très fier, ça reste un de mes super achievements de l’année 2016.

Si vous aussi vous voulez arrêter de fumer, sachez que certaines mutuelles santé proposent des aides financières et psychologiques en ce sens. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre complémentaire ou bien renseignez-vous avant d’en changer.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé