Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoins et trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

Arrêt maladie : quelle situation en 2020 pour les professions libérales ?

Aujourd’hui, les libéraux qui étaient au RSI et sont à présent affiliés au régime général cotisent pour être indemnisés dès le troisième jour d’arrêt maladie. Mais ce n’est pas le cas de toutes les professions libérales. En effet, les professions médicales affiliées à la caisse de retraite Carpimko bénéficient d’une indemnisation en cas d’arrêt maladie uniquement à partir du 91e jour ! Pire, les autres professions libérales n’ont aucune indemnité journalière, quelle que soit la durée de leur arrêt de travail.

Si cette situation a toujours été un facteur de précarisation pour les indépendants, la crise sanitaire engendrée par la Covid-19 a amplifié le risque. Les personnes infectées par le coronavirus étaient contraintes de cesser leur activité durant 15 jours, voire plus, en cas de développement de problèmes plus graves.

ÉCONOMISEZ 300€ / an sur votre mutuelle santé
Je compare

TNS : les indemnités journalières pour arrêt maladie sont prévues pour 2021

Ce sont près d’un million de travailleurs non-salariés (TNS) qui pourraient être touchés par cette nouvelle réforme. Le gouvernement a déposé un amendement pour mettre en place un dispositif commun et obligatoire pour les professionnels affiliés à la CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse pour les professions libérales) dès le 1er juillet 2021.

Agents d’assurances, vétérinaires, huissiers de justice ou encore notaires ne craindraient plus de tomber malades et pourraient être pris en charge durant 90 jours. Leur prévoyance, s’ils en ont souscrit une, prendrait ensuite le relais.

Naturellement, rien n’est gratuit. Si vous êtes concerné par cette mesure, vous devrez cotiser à hauteur de 0,85 % sur une assiette de 5 fois le plafond de la Sécurité sociale au maximum. Le système se baserait donc sur celui des artisans-commerçants. L’IJSS (indemnité journalière de la Sécurité sociale) serait plafonnée à 56,35 €.

La prévoyance : une assurance indispensable pour combler les indemnités journalières de la Sécurité sociale

Si cette nouvelle mesure est adoptée, elle ne s’appliquera que durant 90 jours. Pour un arrêt plus long, il est nécessaire de souscrire une assurance prévoyance. Et, selon la nature de votre contrat et de son prix, celle-ci peut s’appliquer dès le début de votre arrêt pour compléter les indemnités de la Sécurité sociale et ainsi réduire toujours plus les pertes financières liées à un arrêt maladie.

Le conseil de François !
Pour être bien remboursé de vos frais médicaux en cas de maladie, n’hésitez pas à souscrire une mutuelle santé !
Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur
Comparer les devis mutuelle santé