MENU

Plus d’un quart des Français souffrent d’acouphènes. Cela représente 14 à 17 millions de personnes, victimes de ces bruits « parasites » qui tintent aux oreilles. Parmi eux, 2 à 4 millions sont touchés de manière permanente. Ces chiffres viennent d’un sondage Ifop publié le 8 mars dernier, à l’occasion de la Journée nationale de l’audition (JNA).

56% des adolescents de 15 à 17 ans

Les acouphènes se manifestent sous la forme de sifflements, ou de bourdonnements d’oreille. Exposition répétée à des niveaux sonores élevés (musique amplifiée), pathologies, vieillissement… Ce problème de santé dépend de nombreux facteurs. Les acouphènes résistent malheureusement à la plupart des traitements. En fonction de leur gravité, ces sifflements peuvent nuire à la qualité de vie du patient. Un jeune sur deux avant 25 ans aurait déjà ressenti des acouphènes.

Dans le détail, 56% des adolescents de 15 à 17 ans ont déjà ressenti des acouphènes. Par ailleurs, 49% des jeunes de 18 à 24 ans évoquent le même problème. Baladeur à fond, musique sur le smartphone ou encore enceintes de concerts… Ces acouphènes sont plus « liés à des traumatismes sonores qu’à des problèmes de santé liés à l’âge », souligne l’association JNA. Avant le bruit au travail, les acouphènes trouvent leur source dans les loisirs et la vie quotidienne.

Les Français ne consultent pas assez

Les Français se préoccupent peu de leurs problèmes auditifs. « Seul un tiers des personnes ressentant des acouphènes en ont parlé à des professionnels de santé », déplore l’association. D’après la JNA, « près de 80% des moins de 35 ans n’ont jamais fait contrôler leur audition ». Dans le cadre de son enquête, l’association a proposé un test auditif aux sondés. Résultat, 23% des personnes souffrant d’acouphènes devraient consulter un ORL.

La liste des troubles de l’audition handicapants ne s’arrête pas aux acouphènes. L’hyperacousie ou hypersensibilité aux bruits concerne 8% de la population. Pourtant, seuls 50% des individus qui en souffrent consultent un professionnel. Cette négligence vient peut-être de la crainte de devoir payer de très chères prothèses auditives. Pour rappel, le syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) négocie actuellement une baisse des prix. Les nouveaux tarifs arriveront en 2020.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé