Le « burn out » ou « syndrome d’épuisement professionnel » entre-il dans la liste des maladies professionnelles ? Ce lundi, la ministre du travail Muriel Pénicaud a répondu par la négative sur BFMTVEn France, 3 millions d’actifs courraient un risque élevé rapporte une étude Technologia publiée en 2014.

« Pas une maladie professionnelle »

Pour l’heure, la Sécurité sociale n’assure aucune indemnité pour le « burn out ». « Toute la communauté médicale, dont l’OMS, dit que ce n’est pas une maladie professionnelle. Ça ne veut pas dire qu’il ne peut pas se développer dans le monde du travail, bien sûr. Mais [le reconnaître], cela voudrait dire que c’est lié à 100% au milieu professionnel. Or, ça n’est pas le cas » a expliqué Muriel Pénicaud devant les caméras

La ministre du travail s’inscrit dans la ligne officielle du gouvernement. « Aujourd’hui, il s’avère que ce n’est pas une maladie. C’est un ensemble de symptômes et, donc, c’est très difficile de décider que c’est une maladie professionnelle »  avait déclaré le 22 octobre dernier, la ministre de la santé Agnès Buzyn. Dépression, anxiété généralisée ou stress post-traumatique… Le « burn out » regroupe un certain nombre d’affections.

Trois formes de prise en charge

Aucune de ces maladies n’est classée comme professionnelle. Une telle reconnaissance imposerait une prise en charge complète. Pour y parvenir, patronat et syndicats devront tomber d’accord, indique L’Express. Confier la prise en charge du « burn out » à la  branche accidents du travail et maladies professionnelles de l’Assurance maladie, reviendrait à couvrir ces frais de santé grâce aux cotisations employeur.

Une autre solution consisterait à confier la charge du « burn out » à la branche maladie. Ce processus très complexe s’insérerait dans le cadre d’un parcours dit « hors tableau ». Reste enfin la voie législative. Les députés François Ruffin et Adrien Quatennens (France insoumise) ont échoué à imposer un nouveau tableau des maladies professionnelles. Le débat devrait se poursuivre à la faveur d’un rapport commandé par le gouvernement pour mars prochain.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les mutuelles santé