MENU

Le cancer du pancréas se révèle particulièrement meurtrier. Le taux de survie 5 ans après le diagnostic reste inférieur à 10%, rappelle Allo Docteur. Une équipe de chercheurs français pense néanmoins avoir trouvé un traitement post-opératoire qui améliorerait significativement l’espérance de vie des malades.

Augmenter l’espérance de vie

Chaque année, la France recense un peu plus de 12 000 cancers du pancréas. C’est un cancer à évolution rapide, avec un pronostic vital très défavorable. Seul un patient sur cinq peut envisager la chirurgie. Le traitement post-opératoire de référence dure 6 mois, sous la forme d’une chimiothérapie par gemcitabine. Les patients survivent en moyenne 35 mois à leur opération. Cette durée pourrait monter à 54,4 mois avec l’ajout d’autres molécules.

Les chercheurs ont étudié la forme la plus courante de cancer du pancréas (adénocarcinome du canal pancréatique) chez 493 sujets, répartis dans 77 centres entre le Canada et la France. Le professeur Thierry Conroy de l’Institut de cancérologie de Lorraine a présenté les résultats de ces travaux devant la Société américaine de cancérologie (ASCO), au cours du dernier congrès qui s’est achevé le 5 juin dernier à Chicago (Etats-Unis).

Plus d’effets secondaires

Les chercheurs français ont observé les effets de la chimithérapie Folfirinox. Ce traitement combine oxaliplatine, acide folinique, irinotécan et 5-fluorouracile, précise Pourquoi Docteur. Une autre étude montre que le taux de survie atteint 42% deux ans après l’opération quand les patient débutent le traitement avant la chirurgie. En revanche, ce même taux tombe à 30% quand les débutent le traitement après la chirurgie. Ce traitement améliore aussi les chances de pouvoir ôter complètement la tumeur pendant l’opération.

Le nouveau traitement s’avère plus efficace, mais il entraîne aussi des conséquences désagréables pour le patient. Le malade souffre davantage d’effets indésirables. 51% des patients traités uniquement avec de la gemcitabine ont manifesté plus de fatigue, avec une baisse constatée du nombre de globules et des plaquettes dans le sang. Ces mêmes effets secondaires ont touché 75% des malades traité avec du Folfirinox.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les mutuelles santé