MENU

Surveillez vos grains de beauté ! La 20e semaine de « Prévention et de Dépistage des cancers de la peau » se tient jusqu’au vendredi 18 mai prochain. Pour cet événement organisé par le Syndicat National des Dermatologues Vénéréologues, 300 professionnels proposent aux Français un dépistage gratuit.

Près de 15 000 mélanomes par an

Le nombre de cas augmente rapidement en France, notamment chez les jeunes et les femmes. Chaque année, les professionnels de santé diagnostiquent 80 000 nouveaux cancers. Près de 15 000 sont des mélanomes, la forme la plus grave de cancer de la peau. « Toute lésion pigmentée qui grossit de manière rapide doit inciter à consulter. L’important, c’est l’évolutivité. C’est ce qui doit attirer l’attention », explique Luc Sulimovic, président du syndicat.

Pour un examen gratuit, les rendez-vous se prennent sur le site dermatos.fr dans la mesure des places disponibles. D’après l’Institut national du cancer (INCa), le nombre de cancers de la peau a triplé entre 1980 et 2012. Un enfant né dans les années 2000 aurait dix fois plus de risques de développer un mélanome à l’âge adulte qu’un enfant né vingt ans plus tôt, précise Pourquoi Docteur. Les jeunes de moins de 30 ans restent les plus exposés aux coups de soleil graves.

1 600 morts par an en France

Un sondage publié en mars 2017 dans le Journal of the American Osteopathic Association montre la vulnérabilité des jeunes de 18 à 29 ans. Ils auraient quinze fois plus de chances que les autres sujets majeurs de souffrir d’une brûlure liée à une exposition négligente au soleil. « Les participants dont la peau est riche en mélanine pensent qu’ils sont naturellement protégés contre les coups de soleil, ce qui est faux », alerte Tracy Favreau, principale auteur de l’étude.

Le mélanome peut se guérir facilement à condition d’être repéré le plus tôt possible. Quand le cancer a déjà évolué en métastases, le taux de survie à 5 ans ne dépasse pas les 20%. En France, environ 1 600 personnes meurent d’un cancer de la peu chaque année. L’INCa et l’Inpes attribuent cette mortalité à une exposition plus régulière et plus prolongée au soleil. Les séances d’UV pour obtenir un joli bronzage constituent un facteur de risque supplémentaire.

 

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé