MENU

Il pourrait s’agir d’une nouvelle avancée spectaculaire dans le dépistage du cancer. Un groupe de chercheurs australiens affirme avoir mis au point un test permettant de détecter un cancer en seulement 10 minutes, à partir d’une simple prise de sang, rapporte Ouest-France dans son édition du 7 décembre.

Ce test basé sur le « Methylscape » serait capable de détecter la présence dans le sang d’un « marqueur biologique universel du cancer », expliquent les auteurs de cette étude publiée le 5 décembre dans la revue Nature Communications.

Une méthode non invasive

Les scientifiques australiens ont privilégié une méthode de dépistage simple et non invasive, basée sur la méthylation de l’ADN. Cette technique permet de faire la différence entre les cellules saines et les cellules malades en dix minutes, à l’aide d’une biopsie ou d’un simple prélèvement de sang.

Le dépistage se fait à l’aide d’un liquide test composé d’eau additionnée de nanoparticules d’or. En présence de cellules saines, ce liquide change de couleur et devient bleu. En revanche, les cellules cancéreuses, elles, se fixent différemment aux nanoparticules d’or. En leur présence, le liquide test conserve sa couleur rose d’origine.

9 cas de cancer sur 10 détectés

« Ces analyses sont rapides, c’est-à-dire que le temps d’analyse est égal ou inférieur à 10 minutes », ont assuré les chercheurs au Guardian. Autre avantage de ce test, son coût faible et sa haute fiabilité. Il a en effet pu détecter 9 cas de cancer sur 10.

Les chercheurs insistent cependant sur la nécessité de mener d’autres examens, notamment pour permettre d’identifier « quel est le type de cancer et quel est son stade ». Avec près de 400 000 nouveaux cas de cancers identifiés chaque année en France métropolitaine, cette découverte pourrait révolutionner le diagnostic et sauver de nombreuses vies.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé