MENU

Audioprothèses : vers un prix limité à 1 200 euros ?

Audioprothèses : vers un prix limité à 1 200 euros ?

Les audioprothésistes ont proposé ce lundi de limiter le prix de vente de certaines prothèses auditives. Pour atteindre le « reste à charge zéro » voulu par Emmanuel Macron, la baisse progressive dès l’année prochaine ramènerait le prix d’un appareil à 1 200 euros.

Mutuelle : qui sont les 5% de Français non couverts ?

Mutuelle : qui sont les 5% de Français non couverts ?

5% des Français n’avaient pas de complémentaire santé en 2014, rapporte une étude de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes) publiée mardi dernier. Chômeurs, inactifs, jeunes… Cette absence de couverture santé souvent liée aux revenus.

Reste à charge : les propositions des audioprothésistes

Reste à charge : les propositions des audioprothésistes

Le syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) a publié ce lundi des propositions pour baisser le prix des audioprothèses. En 2020, l’ACS et la CMU-C garantiraient un « reste à charge zéro ». Les autres patients adultes paieraient entre 400 et 500 euros par oreille.  

Lunettes : ce qui va changer en 2018 dans l’optique

Lunettes : ce qui va changer en 2018 dans l’optique

La France est le premier marché européen pour l’optique. Malgré ses marges confortables, le secteur devra se réformer pour permettre l’arrivée du « reste à charge » promis par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle de 2017.

Mutuelles : vers une hausse de 2 à 4% des cotisations en 2018 ?

Mutuelles : vers une hausse de 2 à 4% des cotisations en 2018 ?

Le président de la Mutualité Française a confirmé ce mardi une hausse de 2 à 4% des cotisations. La nouvelle est tombée en pleines négociations avec le gouvernement sur le remboursement des lunettes, soins dentaires et audioprothèses. De quoi agacer Agnès Buzyn, ministre de la santé.

Mutuelle : 1 jeune Français sur 4 n’en a pas

Mutuelle : 1 jeune Français sur 4 n’en a pas

La complémentaire santé se fait rare chez les Français de 18 à 24 ans, révèle le baromètre annuel du cabinet Epsy publié mercredi dernier. 25% de ces jeunes n’ont pas de mutuelle, contre 7% pour l’ensemble de la population.