Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoins et trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

Le cancer du sein est la première cause de mortalité par cancer chez la femme

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France chez les femmes. On compte environ 59.000 nouveaux cas par an, ce qui représente 1/3 des cancers détectés chaque année. On estime ainsi qu’une femme sur 8 est sujette au cancer du sein au cours de sa vie.

D’après l’Institut national du cancer (INCa), la maladie survient, dans 80% des cas, après 50 ans. Elle est favorisée par différents facteurs comme le tabagisme et la consommation excessive d’alcool.

À qui s’adresse le dépistage gratuit du cancer du sein ?

Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont élevées. 90% des femmes ayant un diagnostic précoce y survivent. D’où l’intérêt de se faire dépister.

Entre 50 à 74 ans, les femmes sont particulièrement exposées à la maladie. Un dépistage gratuit leur est ainsi proposé tous les 2 ans même si :

  • Elles ne ressentent pas de symptômes
  • Elles n’ont pas de facteurs de risque particuliers mis à part leur âge

À cet effet, les femmes reçoivent, dès 50 ans, un courrier les invitant à effectuer une mammographie de dépistage. Pour simplifier la démarche, cette invitation est accompagnée d’un bon de prise en charge et d’une liste de radiologues agréés exerçant dans leur département. Si vous êtes concernée et que vous n’avez pas reçu ce courrier, votre médecin traitant peut vous indiquer la marche à suivre.

Pour prévenir les erreurs d’interprétation, en cas de résultat négatif, les clichés sont réinterprétés par un second radiologue expérimenté.

L’Assurance maladie prend en charge ce dépistage à 100%. Il n’y a pas de frais à avancer.

Et si vous avez moins de 50 ans ou plus de 74 ans ?

Sauf facteurs de risque particuliers, il n’y a pas lieu d’effectuer de dépistage avant 50 ans. Après 74 ans, il faut en discuter avec le médecin traitant.

Notez que le mode de vie (tabagisme, consommation d’alcool…) ou la prise de traitements hormonaux ne constituent pas, à ce jour, des facteurs de risque justifiant une surveillance spécifique. Seuls les antécédents familiaux ou personnels sont pris en compte.

Le conseil de François !
Si vous ne bénéficiez pas du dépistage gratuit, vous pouvez vous tourner vers votre mutuelle. Dans une démarche de prévention, celle-ci prend peut-être en charge les tests de dépistage. Idem pour vos mammographies qui, si elles ne sont pas entièrement prises en charge par l’Assurance maladie, seront remboursées par votre mutuelle. D’où l’intérêt de bien choisir sa couverture santé en comparant avec lesfurets.
Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur
Comparer les devis mutuelle santé