Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoins et trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

Qu’est-ce que la dépression post-partum ?

Encore taboue, la dépression post-partum – ou dépression postnatale – toucherait pourtant 15 à 30% des femmes. Ce mal-être se manifeste par une peur viscérale de ne pas parvenir à s’occuper correctement de son bébé. Les jeunes mamans concernées craignent alors de menacer la santé et la sécurité de leur enfant. Cela crée chez elles une anxiété extrême, pouvant aller jusqu’aux pensées suicidaires.

La dépression post-partum peut faire suite à un baby blues (épisode bref souvent dû à une fluctuation hormonale, durant lequel la jeune maman est très émotive). Elle apparaît dans l’année suivant l’accouchement, avec un risque accru les 3 premiers mois. Certains facteurs favorisent sa survenue :

  • Problèmes à la naissance (prématurité, hospitalisation…)
  • Problèmes de couple
  • Dysfonctionnement familial
  • Enfant non désiré
  • Période de chômage
  • Isolement (rupture conjugale, famille absente…)
  • Épisode dépressif avant ou pendant la grossesse
  • Ou encore période de deuil

Dépression post-partum : un entretien médical systématique

Auparavant, cet entretien était simplement préconisé par la Haute autorité de santé (HAS). Il est désormais rendu obligatoire. Le but est de mieux accompagner les jeunes mamans, peu après la naissance de leur enfant. L’entretien postnatal peut être réalisé par un médecin ou une sage-femme. Il doit être programmé entre la 4e et la 8e semaine suivant l’accouchement.

Lors de cet entretien, le professionnel de santé identifie :

  • Les premiers signes de la dépression post-partum (irritabilité, anxiété, troubles de l’humeur…)
  • Les facteurs de risque
  • Les besoins en termes d’accompagnement

À l’initiative du professionnel de santé ou de la maman (en cas d’apparition ou d’aggravation des symptômes), un second entretien peut être planifié. Il doit avoir lieu entre la 10e et la 14e semaine suivant l’accouchement, soit jusqu’à 10 semaines après le 1er entretien. L’accompagnement pourra, si nécessaire, être poursuivi.

Ces entretiens post-partum sont remboursés par l’Assurance Maladie à hauteur de 70%. La part restante sera prise en charge par votre complémentaire santé, le cas échéant.

Le conseil de François !
Une mutuelle santé complète, au minimum, le niveau de couverture de votre régime obligatoire de Sécurité Sociale. D’autres dépenses peuvent être prises en charge, selon les garanties choisies (forfait hospitalier, dépassement d’honoraires, médecines douces, prescriptions médicales non remboursées…). Pour trouver la formule qu’il vous faut au meilleur prix, rendez-vous sur notre comparateur de mutuelles santé !

Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur
Comparer les devis mutuelle santé