MENU

Plus d’un Français sur quatre (28%) déclare souffrir ou avoir souffert de dépression. Dans un sondage Odoxa mené pour le laboratoire danois Lundbeck, spécialiste de la dépression et de la schizophrénie, c’est un phénomène en augmentation. Trois Français sur quatre (76%) estiment nécessaire une prise en charge médicale et psychologique.

Plus facile de parler du cancer

Les Français incriminent d’abord la pression au travail et le mauvais management (56%). « Obtenir un travail et le garder est vécu comme une pression majeure, alors qu’il est aussi une modalité d’accomplissement de chacun », explique au Figaro le professeur Raphaël Gaillard, psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne. Les parcours professionnels deviennent plus hachés, avec des changements d’entreprises et de métiers plus fréquents.

Ces parcours plus riches rendent aussi les Français plus vulnérables. La maladie reflète une exigence de réussite, dans une société où chacun porte la responsabilité de ses succès et de ses échecs. La dépression reste pourtant un sujet tabou dans le milieu professionnel. Les salariés français se sentent plus en confiance pour aborder la question du cancer (69%) que celle de la dépression (58%) auprès de la médecine du travail.

Peu de dépressions chroniques

La dépression garde l’image d’une affection liée à un état de faiblesse psychologique. « C’est le syndrome Orangina. Les gens imaginent qu’en se secouant la pulpe va remonter et après ça ira mieux », indique Raphaël Gaillard. Les reproches que les patients s’adressent à eux-mêmes contribuent à aggraver leur état. « Les êtres humains se créent une ambiance à déprime parce qu’ils sont déçus d’eux-mêmes », déplore le médecin.

Dans la majorité des cas, la maladie ne devient pas chronique. La dépression a longtemps été considérée comme un état définitif, de quoi mettre les patients hors-jeu dans le monde professionnel. De son côté, le psychiatre y voit « une richesse que d’autres n’ont pas, avec une certaine forme de profondeur ». D’après lui, si davantage d’hommes politiques et de chefs d’entreprise témoignaient de leur expérience, le regard sur la maladie changerait radicalement.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé