MENU

Polypropylène, nylon, polytéréphtalate d’éthylène (PET)… L’eau en bouteille serait largement contaminée à travers le monde par de minuscules particules de plastique, indique une étude publiée ce mercredi par Orb Media. Les dangers sur la santé de ces particules sont encore méconnus.

93% d’échantillons contaminés

Des chercheurs ont testé l’eau de plus de 250 bouteilles dans 9 pays différents. Le Liban, l’Inde ou les Etats-Unis figuraient notamment sur cette liste. Sherri Mason, professeur à l’université de l’Etat de New York (Etats-Unis) a dirigé l’étude. Les scientifiques ont trouvé des traces de plastique dans 93% de leurs échantillons d’eau en bouteille. Plusieurs marques sont concernées par le problème, dont Aqua, Aquafina, Dasani, Evian, Nestle Pure Life ou encore San Pellegrino.

Les analyses ont notamment révélé des traces de polypropylène. Ce plastique sert souvent d’emballage alimentaire. Les chercheurs ont aussi trouvé des traces de nylon et de polytéréphtalate d’éthylène (PET). Les bouteilles en PET sont aussi susceptibles de contaminer les aliments avec des traces de trioxyde d’antimoine. En moyenne, chaque litre d’eau contiendrait 10,4 particules de plastique d’une taille de 0,10 millimètre environ.

Le processus d’embouteillage en cause

L’origine de ces traces de plastique n’a rien de mystérieux. « Je pense que la plupart du plastique vient de la bouteille elle-même, de son bouchon, du processus industriel d’embouteillage », explique Sherri Mason. Cependant, « de l’eau dans des bouteilles en verre contenait aussi des microplastiques », précisent les chercheurs. Dans une précédente étude, Orb Media avait déjà signalé l’existence de traces de plastique dans l’eau du robinet.

Cette pollution de l’eau de ville serait néanmoins plus légère. D’après la chercheuse, « L’eau du robinet, globalement, est beaucoup plus sûre que l’eau bouteille », rapporte France Info. D’autres études devront définir les risques de ce plastique pour la santé humaine. Jacqueline Savitz, responsable Amérique du Nord pour l’ONG Oceana qui lutte contre la pollution des océans, considère cette étude comme une raison supplémentaire pour limiter la production de bouteilles d’eau en plastique.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé