MENU

Les maladies respiratoires et ORL

  •  L’angine érythématopultacée : l’angine de l’été

Courants d’air, climatisation, boissons glacées alors que l’air ambiant est chaud peuvent provoquer un choc thermique propice au mal de gorge en été, et notamment à l’angine blanche. Affection bactérienne, celle-ci se soigne grâce à un traitement antibiotique prescrit par le médecin.

  • L’otite externe

Lors des baignades estivales, l’eau pénètre dans le conduit des oreilles. Même en petite quantité, elle contient des bactéries qui se développent grâce à la chaleur du corps. Une otite externe peut dès lors causer une douleur accompagnée de démangeaisons. Cette affection doit être rapidement traitée avant qu’elle ne gagne le tympan. En prévention, procédez au nettoyage du conduit auditif à l’aide d’un coton-tige et d’un spray à base d’eau salée, vendu en pharmacie.

Les maladies du système digestif et urinaire

  • La constipation

Le changement d’air, d’alimentation et de rythme de vie a des effets bénéfiques sur l’organisme, mais peut également perturber le système digestif. Pour rétablir le transit intestinal, consommez en quantité suffisante des fruits et légumes. Votre pharmacien pourra également vous fournir des médicaments, en général à base de produits naturels, pour combattre la constipation passagère.

  • L’infection urinaire

La chaleur a pour effet de concentrer davantage de toxines dans les urines. Boire un 1,5 à 2 L d’eau en saison d’été constitue une manière efficace de limiter le risque d’infection urinaire. Après un test en laboratoire, le médecin sera en mesure de vous prescrire l’antibiotique adapté.

Les affections virales

  • L’herpès labial 

Une longue exposition au soleil ainsi qu’une fatigue due à des activités physiques intenses favorisent l’apparition de l’herpès labial, souvent nommé « bouton de fièvre ». Le traitement consiste principalement en l’application locale d’un baume adapté.

  • Mycoses plantaires et verrues

Marcher pieds nus comporte le risque de voir se développer des mycoses plantaires ou verrues. Elles se développent dans les endroits humides et chauds comme les dalles entourant les piscines. Suivant le niveau d’infection et la sensibilité de la personne, l’apparition des verrues et mycoses plantaires se fait dans un délai allant de 48 heures à quelques jours. Le remède est en principe l’application d’un antifongique disponible en pharmacie.

Les effets collatéraux de la chaleur

  • Les jambes lourdes

La température élevée a un effet vasodilatateur sur les veines périphériques des membres inférieurs. La conséquence est un retour veineux qui se fait mal et s’accompagne d’une impression de jambes lourdes et l’apparition de douleurs. Marchez dans l’eau fraîche, surélevez vos pieds la nuit. Si le trouble persiste, les bas de contention et l’application d’un gel dédié favorisent un retour veineux plus efficace.

  • L’insolation

L’exposition prolongée au soleil ou à une chaleur excessive peut provoquer une insolation. Fièvre, maux de tête, crampes, vertiges, nausées et diarrhées sont quelques-uns des symptômes de ce mal de l’été. Le traitement pour le soulager consiste à faire baisser la température et à soigner les coups de soleil qui lui sont généralement corrélés. Une consultation médicale est dans ce cas vivement conseillée.

Le conseil d'Hervé !
En vacances, si vous devez consulter un médecin, le montant de la visite vous sera remboursé par l’Assurance maladie et votre mutuelle santé, même s’il ne s’agit pas de votre médecin traitant. Il suffit que le généraliste ou le spécialiste coche la case « Hors résidence ».
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé