MENU

C’est la première prothèse de genou connectée. Le projet FollowKnee a été officiellement lancé le 23 janvier dernier par un consortium français de 7 partenaires, rapporte L’Usine-Digitale. Le dispositif sera fabriqué grâce à une imprimante 3D. Il intégrera des capteurs miniatures et une connexion Bluetooth.

« Plus de sécurité » avec FollowKnee

Cette prothèse connectée pourra alerter en temps réel d’une anomalie. Les capteurs traqueront les signes d’infection, de rejet ou tout autre défaut mécanique, précise Les Echos. FollowKnee permettra notamment de guider le patient pendant sa rééducation. Vieillissement de la population, obésité ou accident… En France, 80 000 patients ont reçu une prothèse du genou en 2016. Le nombre de poses pourrait croître de 600% d’ici 2030.

Les données de FollowKnee amélioreront le suivi de ces opérations. « Pour le patient, la prothèse de genou connectée signifie plus de sécurité. Il pourra ainsi récupérer à domicile via son Smartphone des informations relatives à sa prothèse qu’il pourra transmettre à son kinésithérapeute lors de la rééducation et, s’il le souhaite, à son chirurgien » explique le docteur Éric Stindel, directeur du Laboratoire de Traitement de l’Information Médicale (LaTIM) à l’Insern.

24 millions d’euros pendant 5 ans

Le CHRU de Brest, l’école d’ingénieurs IMT Atlantique (Finistère) et l’Inserm (Paris) seront les principaux responsables du projet. D’ici à 3 ans, 220 patients recevront des prothèses de genoux fabriquées en 3D. Ensuite, 30 autres volontaires seront équipés de capteurs. Le projet doit s’étaler sur 5 ans, avant la commercialisation. « Nous disposons d’une enveloppe globale de 24 millions d’euros » assure Christian Person, directeur adjoint de la recherche et de l’innovation à l’IMT Atlantique.

Dans la catégorie des partenaires techniques, Imascap s’occupera du modèle 3D et de la base de données associée. L’entreprise Immersion, spécialiste de la réalité augmentée, développera l’interface qu’utilisera le chirurgien lors de l’opération. SLS gérera l’impression 3D, et le CEA Grenoble fournira les capteurs, précise caducee.net. Dès le bloc opératoire, FollowKnee pourra détecter le moindre problème et éviter une autre opération. Aujourd’hui, un patient subit jusqu’à 6 interventions pour une prothèse du genou.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé