MENU

Face aux dépenses contraintes, l’alimentation devient une variable d’ajustement. Le Secours populaire dénonce la « précarité alimentaire » des plus pauvres dans son baromètre annuel de la précarité publié ce mardi 11 septembre. Plus d’un Français sur quatre (27%) n’a pas les moyens d’acheter des fruits et légumes frais.

Bien manger trois fois par jour

Près de neuf Français sur dix (86%) considèrent l’accès à une nourriture saine comme un «indicateur-clé de la pauvreté ». Les foyers les plus modestes tendent à réduire la quantité et la qualité du contenu de leur assiette. Un Français sur cinq (21%) dit avoir du mal à se procurer trois repas équilibrés par jour. Dans les foyers qui gagnent moins de 1 200 euros nets par mois, la précarité alimentaire touche près d’une personne sur deux (48%).

Le phénomène n’épargne pas les plus jeunes. Un Français sur cinq (19%) n’a pas de quoi payer la cantine à ses enfants. « C’est le cas d’une majorité de parents issus de foyers très modestes », souligne le Secours populaire. L’association caritative rappelle l’importance de l’aide alimentaire, « un moyen de réduire les inégalités et de favoriser ainsi une meilleure mobilité sociale ». Cette première aide « est souvent une réponse d’urgence et est donc d’autant plus vitale ».

Préserver l’aide alimentaire

Pour aider les plus fragiles, le Secours populaire organise des collectes et des distributions alimentaires gratuites sur tout le territoire. L’accès à la nourriture alimente un cercle vicieux de la pauvreté. «Plus les familles sont dans la précarité, plus elles ont des difficultés à manger, et plus elles ont des soucis de santé », explique Benjamin El Zein, responsable solidarité au Secours populaire, au micro de France Info.

Logement, santé, décrochage scolaire… Huit Français sur dix (84%) pensent que l’aide alimentaire permet de détecter d’autres problèmes. Pour assurer cette aide, le Secours populaire s’appuie sur Fonds européen d’aide aux démunis (FEAD), qui doit être renégocié en 2020. Ce financement « Le FEAD sera renégocié en 2020, doit dès aujourd’hui être défendu pour garantir l’accès du plus grand nombre une aide alimentaire diversifiée », martèle Sébastien Thollot, secrétaire national du Secours populaire français.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé