MENU

En France, près d’un adulte sur trois souffre d’hypertension. Près de la moitié des malades ignorent la gravité de leur état, indique une étude publiée ce mardi 24 avril par Santé publique France. L’hypertension artérielle reste pourtant « directement liée à 13% des décès annuels dans le monde », s’alarme la Société française de cardiologie.

Prise de tension à partir de 40 ans

L’autorité sanitaire a mené l’enquête entre 2014 et 2016, auprès de 2 169 Français âgés de 18 à 74 ans. « La prévalence de l’hypertension artérielle était de 30,6% », indique l’autorité sanitaire. Les hommes (36,5%) en souffrent davantage que les femmes (25,2%). L’hypertension augmente avec l’âge, ce qui rend la prévention indispensable. Il s’agit d’une « véritable maladie chronique » qui doit « être prise très au sérieux », insiste la Société française de cardiologie.

L’autorité sanitaire recommande un suivi médical régulier. Dans l’idéal, les Français devraient se faire prendre la tension par un médecin « au moins une fois par an à partir de 40 ans ». L’hypertension se caractérise par une pression artérielle systolique (pression dans l’artère au moment où le cœur se contracte) supérieure ou égale à 140. La maladie se manifeste aussi quand la pression artérielle diastolique (pression dans l’artère lorsque le cœur est au repos) dépasse 90.

Moins d’1 malade sur 4 se traite

Chez les personnes hypertendues au courant de leur état (une sur deux), moins d’un malade sur deux (47,3%) prend des médicaments pour se soigner. L’hypertension n’est ni mieux détectée ni mieux traitée qu’il y a 10 ans, s’alarme Santé publique France. « Aucune amélioration du dépistage et de la prise en charge de l’hypertension n’a pu être mise en évidence. Chez les femmes, la prise en charge thérapeutique s’est même dégradée sur la période », déplore l’autorité sanitaire.

Tabagisme, alimentation déséquilibrée, vie sédentaire, surpoids et stress constituent les principaux facteurs de risque de la maladie. D’autres facteurs comme l’hérédité, certaines maladies, certains déséquilibres hormonaux, ou encore la prise de certains traitements peuvent déclencher l’affection. « Il est primordial de poursuivre les efforts de prévention en matière d’activité physique et de nutrition, principaux déterminants de l’hypertension », conclut Santé publique France.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé