La santé connectée peut-elle se glisser jusque sous votre couette pendant vos ébats ? C’est possible avec le i.Con Smart Condom. Cet objet connecté via une application smartphone se présente sous la forme d’un anneau pénien dont les différents capteurs, permettent d’analyser vos performances sexuelles.

i-Con, le préservatif connecté

Partager ses données

Une certitude : l’i.Con est conçu pour flatter l’esprit de compétition masculin. « Vous êtes-vous déjà demandé comment vous vous placiez par rapport à d’autres personnes dans le monde ? » demande la fiche descriptive du produit. Qu’à cela ne tienne ! L’i.Con mesurera la circonférence de votre pénis, mais aussi le nombre et la vitesse des va-et-vient, la durée et la fréquence des rapports sexuels, la chaleur de la peau, les calories brûlées ou encore la variété des positions pratiquées.

Et parce que l’intérêt de ce sextoy ne tient pas seulement dans le suivi de la qualité des rapports sexuels, l’utilisateur de l’application pourra également partager ses données anonymement, ou avec des amis s’il souhaite fanfaronner un peu.

90.000 acheteurs au Royaume-Uni

Le sextoy fonctionne pendant 6 à 8 heures en connexion bluetooth pour transmettre les données sur le smartphone. L’anneau pénien se recharge sur un port USB, que l’utilisateur aura soin de nettoyer soigneusement pour des raisons d’hygiène. Notez aussi que si l’i.Con sensibilise ses utilisateurs au sujet des maladies sexuellement transmissibles, il ne constitue en aucune façon une protection. La terminologie « condom » (« préservatif » en anglais) ne doit en effet pas être prise au pied de la lettre.

L’i.Con a déjà rencontré un certain succès au Royaume-Uni, où 90.000 Britanniques l’auraient déjà pré-commandé, au prix d’environ 70 euros. Les ingénieurs qui ont conçu ce produit le décrivent comme « extrêmement confortable, résistant à l’eau et très léger ».

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les mutuelles santé