Ces habitations sont situées à proximité de champs de céréales, de vergers et de vignes. Les poussières ont été prélevées dans des pièces très fréquentées par leurs occupants telles que chambre, salon, cuisine ou chambre. Le rapport souligne qu’entre 8 et 30 traces de pesticides destinés à l’agriculture ont été analysées dont 60 % sont des perturbateurs endocriniens.

Un perturbateur endocrinien agit de deux manières différentes sur les systèmes hormonaux. Soit il les perturbe en augmentant leur effet, soit il se fixe et réduit ou annule leurs effets en modifiant les quantités d’hormones secrétées. L’exposition se fait généralement par voie respiratoire ou cutanée et peut engendrer des problèmes de fertilité masculine, de puberté précoce ainsi que des diabètes de type 2.

Même si les échantillons proviennent de divers points du pays, les auteurs de l’enquête reconnaissent que les résultats portent sur des prélèvements trop limités pour généraliser la situation. Comme le souligne le Pr Charlier, les perturbateurs hormonaux sont présents quasiment partout, que ce soit sous forme de parabènes dans les cosmétiques ou de bisphénols dans les plastiques.

À noter que la première semaine du Salon de l’Agriculture a été marquée par la condamnation de la Commission européenne par le Tribunal de l’UE pour avoir trop tardé à établir une règlementation sur les perturbateurs endocriniens.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les mutuelles santé