MENU

Si l’idée initiale date de 2012, cette taxe éprouve le plus grand mal à devenir une réalité en étant actuellement débattue pour la troisième fois par les parlementaires. Si l’opposition des industriels est forte depuis le début, est venue se greffer celle des pays producteurs dont l’Indonésie et la Malaisie.

En 2015, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, avait fait le « Buzz » en appelant à ne plus manger de Nutella, ce qui n’avait guère été du goût des industriels italiens comme de certains dirigeants politiques.

Bien que l’huile de palme soit reconnue comme dangereuse pour la santé, mais également pour l’environnement, elle demeure l’une des moins taxées des huiles végétales. Cette réglementation avantageuse n’a pas empêché les sénateurs de réduire le montant de la taxe à 90€ la tonne alors qu’elle devait progressivement atteindre 900 € la tonne d’ici à 2020. La hausse demeure par contre progressive puisqu’elle sera de 30€ en 2017, 50€ en 2018, 70€ en 2019 pour atteindre les 90€ en 2020.

Pour Barbara Pompili, secrétaire d’État à la Biodiversité, il s’agit de mettre en place une taxe plus réaliste tout en envoyant un « signal fort » à destination des industriels qui utilisent l’huile de palme.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé