MENU

Pendant 30 ans, les laboratoires Servier ont mis sur le marché un médicament miracle nommé Médiator. Prescrit pour fluidifier le sang et comme aide aux diabétiques en surpoids, ses propriétés coupe-faim permettaient un régime amincissant très efficace.
Le principe actif du Mediator, le Benfluorex, est loin d’être anodin. Il induit en effet des risques d’hypertension artérielle, pulmonaires ainsi que de valvulopathie. Il a été reconnu qu’il était impossible que les laboratoires n’aient pas été informés de ces risques, du moins entre 2003 et 2009.

Plus de 30 personnes chez Servier sont accusées aujourd’hui, comme étant responsables des morts engendrées par la prise de ce médicament. Des accusations qui portent sur le mensonge par le silence. Au-delà du danger réel d’une telle substance, aucune information ne figurait dans la notice, prévenant des risques sinon avérés, du moins soupçonnés. Les assurances santé ayant payé pour des soins aux patients entendent bien se faire indemniser à leur tour.
Le TGI a pour le moment versé à deux personnes, ayant porté plainte contre le laboratoire pour préjudice, les sommes de 27350 et 10000 euros, jugées insuffisantes au regard des dommages subis. Les laboratoires ont en outre déjà indemnisé plus de 1500 personnes et destinent 70 millions d’euros pour continuer.

Les laboratoires Servier n’ont pas l’intention d’en rester là et prévoient déjà de faire appel.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé